La Russie et l’Ukraine signent un accord sur les exportations de céréales

0 127

La Russie et l’Ukraine ont signé un accord soutenu par l’ONU pour reprendre les exportations de céréales ukrainiennes par la mer Noire le vendredi 22 juillet 2022.

L’accord a été signé dans la ville turque d’Istanbul et a été négocié par le gouvernement d’Ankara, tandis que la mise en œuvre commencera dans les prochaines semaines.

Le ministre russe de la défense, Sergei Shoigu, était présent aux côtés du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, et du président turc, Recep Tayyip Erdogan. Les responsables russes et ukrainiens se sont assis à des tables séparées pour signer les documents.

Des millions de tonnes de blé sont bloquées dans ce pays déchiré par la guerre. Les exportateurs de céréales des villes portuaires ukrainiennes comme Odesa n’ont pas pu expédier leurs marchandises en raison du conflit, ce qui a alimenté une pénurie mondiale de cette denrée et fait grimper les prix des denrées alimentaires.

L’Ukraine est l’un des principaux exportateurs de blé au monde, et les forces russes bloquent la mer Noire, où se trouvent les silos à grains des principaux ports ukrainiens.

L’accord est important pour l’approvisionnement alimentaire mondial et constitue le premier accord majeur entre les deux parties depuis que Moscou a lancé son assaut non provoqué.

Les détails de l’accord sont pour l’instant inconnus. Il devait permettre aux navires ukrainiens de guider les bateaux dans les eaux minées, une trêve localisée étant mise en place pour que la Russie n’attaque pas. Des responsables turcs devraient également inspecter les cargaisons afin d’exclure toute contrebande d’armes.

Les observateurs internationaux se montrent également prudents à l’égard de l’accord, car la Russie sera étroitement surveillée afin de s’assurer qu’elle respecte sa part de l’accord.

Moscou, qui accuse l’Ukraine d’avoir posé les mines, devrait également relancer ses propres exportations de céréales en mer Noire dans le cadre de l’accord.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que l’accord permettrait d’éviter que des milliards de personnes ne soient confrontées à la famine.

Erdogan a déclaré qu’il espérait que l’accord marquerait un tournant dans la guerre et a appelé les deux parties à mettre fin au conflit.

“Nous sommes fiers de participer à une initiative qui jouera un rôle majeur dans la résolution de la crise alimentaire mondiale qui est à l’ordre du jour depuis longtemps”, a déclaré Erdogan.

M. Guterres a adopté un ton optimiste, affirmant qu’il y avait désormais un phare “sur la mer Noire”. “Une balise d’espoir [et] de possibilité… et de soulagement dans un monde qui en a plus que jamais besoin”.

L’Ukraine est l’un des principaux producteurs et exportateurs agricoles du monde. Selon le ministère américain de l’agriculture, elle est normalement le premier producteur mondial de farine, d’huile et de graines de tournesol. Elle est également le premier exportateur mondial de farine et d’huile de tournesol, et le septième producteur mondial de blé.

Les principales destinations des exportations de blé sont l’Égypte, l’Indonésie, la Turquie, le Pakistan et le Bangladesh.

Leave A Reply

Your email address will not be published.