Journée mondiale des compétences des jeunes : Une ONG forme les habitants d’Abuja à la fabrication de sacs et à la production de poisson

Détails avec Hudu Yakubu, Abuja

0 50

Une organisation non gouvernementale, la Helpline Foundation for the Needy, a organisé une formation professionnelle pour les indigènes d’Abuja sur la fabrication de sacs et la production de poisson dans le cadre des activités marquant la Journée mondiale des compétences des jeunes des Nations Unies.

La formation d’une journée, qui s’est tenue à Abuja, la capitale du Nigeria, a été animée par Mme Victoria Odeyemi, qui travaille dans la fabrication de sacs depuis 17 ans.

Elle a exhorté les jeunes à créer des opportunités pour eux-mêmes sans chercher des emplois en col blanc, ajoutant que le travail du cuir était l’une des activités les plus lucratives au monde, qui ne nécessite pas beaucoup d’argent pour démarrer et qui peut être exercé dans le confort de leur maison.

Mme Odeyemi a conseillé aux jeunes d’acquérir une compétence car cela les aidera à être indépendants.

Dans ses remarques, le président de la Fondation Helpline, le Dr Jummai Ahmadu, a déclaré que l’objectif de la Journée mondiale des compétences pour la jeunesse était de sensibiliser à la formation technique et professionnelle et au développement d’autres compétences pertinentes pour les économies locales et mondiales.

Mme Ahmadu, qui était représentée par M. Mohammed Isa, a indiqué que cette journée avait pour but de célébrer l’importance stratégique de doter les jeunes de compétences pour l’emploi, le travail décent et l’entrepreneuriat, ainsi que de fournir une occasion unique de dialogue entre les jeunes, les institutions d’enseignement et de formation techniques et professionnels (EFTP), les entreprises, les employeurs et les décideurs politiques.

Elle a identifié le chômage des jeunes comme le problème le plus important auquel sont confrontées les économies et les sociétés contemporaines dans le monde, tant dans les pays développés que dans les pays en développement. Elle a indiqué que le nombre de jeunes sans emploi, éducation ou formation (NEET) avait tendance à augmenter, passant de 259 millions de jeunes en 2016 à 273 millions en 2021.

Mme Ahmadu a déclaré qu’en termes de pourcentage, la tendance était légèrement à la hausse, passant de 21,7 % en 2015 à 22,4 % en 2020, ce qui implique que l’objectif international de réduction du taux de NEET d’ici 2020 ne sera pas atteint.

Elle a demandé aux participants d’éviter les vices et de se concentrer sur la construction de leur vie pour un meilleur avenir en disant que la Fondation Helpline leur fournira des experts dans le domaine qui les guideront et les feront devenir les meilleurs dans ce domaine.

L’un des participants, Usman Dalhatu Abubabar d’Utata, AMAC, a déclaré qu’il espérait utiliser les compétences acquises lors de la formation comme une source de vie où il pourrait gagner un revenu qui améliorerait sa vie et celle de sa famille.

Leave A Reply

Your email address will not be published.