Les boulangers nigérians suspendent la production de pain en raison de coûts élevés

0 46

Les boulangers, sous l’égide de la Premium Bread Makers Association of Nigeria, ont annoncé l’arrêt de la production de leurs produits à partir de ce jeudi 21 juillet 2022.

Selon une déclaration signée par le président de l’association, Emmanuel Onuorah, l’exploitation d’une boulangerie au Nigeria est devenue presque impossible, car les augmentations incessantes des prix des matériaux de boulangerie et du diesel ont eu un impact négatif sur l’industrie.

Selon Onuorah, les boulangeries subissaient des pertes et la situation n’était plus viable.

Le pain, d’après lui, est un aliment de base et l’une des denrées alimentaires les moins chères que les pauvres et les riches peuvent emporter.

“Il incombe donc au gouvernement fédéral d’en tenir compte et d’assurer la survie et la stabilité de l’industrie”, a-t-il lancé.

La déclaration se lit comme suit : “Dans le but d’assurer la survie de l’industrie de la fabrication de pain de qualité au Nigeria, nous avons décidé de nous engager dans un retrait des services à partir du jeudi 21 juillet 2022 pour quatre jours dans un premier temps et, en l’absence d’intervention du gouvernement, nous augmenterons la durée du retrait”.

“Les raisons du retrait des services comprennent l’augmentation incessante du prix des matériaux de boulangerie, la taxe de développement du blé de 15 % du gouvernement fédéral sur les importations de blé, la pénalité de 154 000 NAFDAC facturée pour le renouvellement tardif des certificats, l’incapacité de ses membres à accéder aux subventions et aux prêts à taux réduit accordés par la Banque centrale du Nigeria aux micro, petites et moyennes entreprises et la réglementation multi-agences de l’industrie de la panification.”

Selon la déclaration, la série de réunions de l’association avec le ministère fédéral de l’Industrie, du Commerce et de l’Investissement en 2021 n’a pas donné le résultat escompté, d’où sa décision de se lancer dans la grève.

En rappel, le mois dernier, l’association des maîtres boulangers et traiteurs du Nigeria, à travers un communiqué publié et signé par les dirigeants de l’association, menés par Mansur Umar, avait décidé qu’elle s’engagerait dans une action de grève de deux semaines en réponse à la montée en flèche des prix des matériaux de boulangerie.

Leave A Reply

Your email address will not be published.