Grève des professeurs universitaires au Nigéria : aucun ultimatum n’a été communiqué au ministre de l’éducation selon la Présidence

Propos recueillis par Timothy Choji, Abuja

0 193

La Présidence a démenti les rapports d’une section des médias selon lesquels le Président Muhammadu Buhari a communiqué mardi un ultimatum de deux semaines au Ministre de l’Education pour résoudre les problèmes responsables de la grève actuelle des professeurs d’université.

A lire aussi: intervention du président Buhari dans la grève des professeurs universitaires

Dans une déclaration, l’assistant spécial principal du président chargé des médias et la publicité, Garba Shehu, a révélé que les médias qui ont publié cette histoire ont été trompés par des personnes non autorisées.

Shehu a souligné qu’aucun ultimatum n’a été ordonné par le Président pendant ou après la réunion.

D’après lui : “Le résultat de la réunion tenue par le président Muhammadu Buhari mardi avec les ministères, départements et agences (MDA) concernés pour mettre fin aux agitations des syndicats universitaires devrait être au-delà des interprétations et des conjectures. Il est dommage que presque tous les médias se soient laissés tromper par des sources intéressées qui ne sont pas les porte-parole autorisés du gouvernement.

“Ni pendant ni après la réunion, aucun ultimatum n’a été donné au ministre de l’Éducation. Au cours de la réunion, le ministre de l’Éducation a demandé que le ministre du Travail se retire des négociations pour lui permettre de mener et de conclure ce qu’il avait commencé plus tôt avec le syndicat du personnel académique des universités (ASUU). Et il a promis qu’il pourrait obtenir un accord dans les plus brefs délais, peut-être deux à trois semaines.

“Dans l’accomplissement de cette mission, le ministre se fera accompagner par tous les ministères et organismes compétents ayant des fonctions et des devoirs statutaires en rapport avec les questions concernées.

“Nous appelons les médias à ne pas essayer de diffuser de fausses informations. Les récits médiatiques orchestrés qui cherchent à présenter une image entièrement différente, attribuée à des sources, au cours des dernières 24 heures ne sont pas du tout utiles.”

Il a toutefois assuré aux Nigérians que l’impasse avec les professeurs d’université serait résolue.

“La présidence est optimiste quant au fait que des accords peuvent être conclus dans un délai encore plus court si toutes les parties/parties prenantes ne font pas preuve d’une obstination irréaliste. Nous appelons les parties à travailler ensemble pour mettre fin aux grèves.

“Du côté de l’administration, toutes les portes restent ouvertes au dialogue et à la résolution des problèmes”, a-t-il ajouté.

Leave A Reply

Your email address will not be published.