Le Nigeria collabore avec la Banque mondiale dans le domaine de l’enseignement technique

Propos recueillis par Temitope Mustapha,Abuja

0 72

Le gouvernement nigérian, en collaboration avec la Banque mondiale, a organisé un atelier pour remédier aux lacunes actuelles du système éducatif.

L’atelier organisé dans le cadre du projet “Innovation, développement et efficacité dans l’acquisition des compétences (IDEAS)” parrainé par la Banque mondiale a pour agences d’exécution le ministère fédéral de l’éducation, le Conseil national de l’enseignement technique, les États d’Abia, Edo, Ekiti, Benue, Gombe et Kano.

Dans un message prononcé lors de la cérémonie d’ouverture de l’atelier, le ministre de l’éducation, Adamu Adamu, a appelé les jeunes Nigérians à tirer pleinement parti des opportunités offertes par le projet.

“La collaboration entre le gouvernement fédéral et la Banque mondiale fait partie des mesures visant à réduire le taux de chômage dans le pays et nous pensons que l’atelier repositionnera l’enseignement technique et améliorera le développement des compétences du Nigeria pour les secteurs formel et informel de l’économie nationale”.

Le ministre a ajouté qu’environ 40 collèges techniques du pays, ainsi que le secteur privé, bénéficieront du projet qui comporte également un volet de formation des enseignants techniques.

M. Adamu a déclaré aux parties prenantes que l’essence du projet IDEAS est de remédier aux déficiences actuelles du système éducatif qui ont fait qu’un grand nombre de jeunes quittant l’école sont au chômage,

Il a révélé qu’une facilité de crédit de deux cents millions de dollars de la Banque mondiale a été approuvée pour le projet et que sa mise en œuvre s’étendra sur cinq ans.

Le commissaire à l’éducation de l’État de Benue, le Dr Saawuan Tarnongu, a promis le soutien total et l’engagement du gouvernement et de la population de l’État de Benue pour la mise en œuvre réussie du projet.

Dans le cadre de son engagement, le commissaire a déclaré que le gouverneur Samuel Ortom a approuvé le recrutement de professeurs de sciences et de techniques ainsi que l’érection de clôtures d’enceinte pour tous les collèges sélectionnés pour le projet dans l’État.

Le coordinateur d’État du projet IDEAS, Samuel Kwende, a déclaré aux participants que la formation des acteurs clés de la chaîne du processus de mise en œuvre est une condition préalable à la réussite globale du projet.

Le ministre de l’éducation, Adamu Adamu, était représenté par la coordinatrice nationale du projet IDEAS, Mme Blessing Ogwu.

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.