À Berlin, l’Égypte plaide pour plus d’actions en faveur du climat

0 72

Booster les négociations sur le changement climatique tel est l’enjeu de la 12 e conférence internationale sur le climat qui s’est ouverte lundi à Berlin en Allemagne. A cent jours de la COP 27, la conférence des Nations unies sur le climat à Charm-el Cheik, les autorités égyptiennes tirent la sonnette d’alarme.

“Par conséquent, il nous incombe, en ces temps incertains, d’agir rapidement pour faire en sorte que l’action climatique reste en tête de l’agenda international, et que l’état actuel des choses ne serve pas de prétexte pour faire marche arrière ou revenir sur des engagements antérieurs – notamment ceux liés au soutien des pays en développement.”, a déclaré Sameh Shoukry, ministre égyptien des affaires étrangères .

Dans la capitale Allemande, le président égyptien a mis en avant les effets du changement climatique pour les pays africains alors que les 100 milliards de dollars promis en 2020 aux pays pauvres se font toujours attendre.

“Notre continent africain est au cœur de ces défis climatiques et en est affecté plus que d’autres régions, compte tenu de la spécificité de sa situation, de sa capacité limitée à faire face aux crises et de la faiblesse des financements dont il dispose pour surmonter ces difficultés. Les récentes crises alimentaire et énergétique ont exacerbé les défis auxquels les pays africains doivent faire face, sans compter la menace réelle que représente le changement climatique pour les pays du continent qui souffrent de la désertification, de la rareté de l’eau, de l’élévation du niveau de la mer, des inondations et des pluies torrentielles.”, a souligné Abdel Fattah al-Sisi, président égyptien.

Lundi, l’Allemagne qui préside le G7, a promis de faire aboutir la mobilisation des 100 milliards de dollars pour le financement du climat aussi rapidement que possible et de manière continue jusqu’en 2025.

 

Avec Africanews

Leave A Reply

Your email address will not be published.