Le Nigéria félicité pour l’amélioration de ses mesures antidopage

0 103

L’insistance du ministère de la Jeunesse et des Sports sur le renforcement des mesures antidopage et l’augmentation du nombre de contrôles effectués par l’Agence nationale antidopage (NADA) ont valu au Nigeria les félicitations de l’Unité d’intégrité de l’athlétisme (AIU).

L’AIU est l’unité spéciale créée par l’organisme international d’athlétisme, World Athletics, pour superviser toutes les questions relatives au contrôle du dopage parmi ses membres.

Le Nigeria est placé dans la catégorie A, qui est le classement le plus bas des fédérations, et les athlètes des pays de cette catégorie doivent subir au moins trois (3) tests hors compétition (OCT), chaque test étant espacé de trois (3) semaines dans les dix (10) mois précédant un événement international majeur comme les Jeux olympiques et les Championnats du monde.

Cependant, les vingt-cinq (25) athlètes nigérians inscrits aux Championnats du monde d’athlétisme de 2022 à Eugene, aux États-Unis, ont tous été autorisés à participer après avoir rempli les conditions requises. En outre, sur les vingt-six (26) tests effectués sur des athlètes nigérians en 2021, cent cinquante-sept (157) contrôles ont déjà été effectués en 2022.

En félicitant le Nigeria, David Howman, président du conseil d’administration de l’AIU, a déclaré qu’il était heureux de voir des améliorations significatives dans les efforts pour nettoyer le sport.

Le président du conseil d’administration de l’Unité d’intégrité de l’athlétisme(AIU), David Howman.

“Je félicite particulièrement l’équipe nigériane. Il est étonnant de voir ce qui peut être réalisé lorsque les autorités nationales commencent à prendre la lutte contre le dopage au sérieux”, a indiqué David Howman.

“Bien qu’il y ait clairement eu des mesures positives dans tous les domaines, il y a encore beaucoup d’améliorations à faire dans l’application de la règle et nous continuerons à travailler avec les fédérations de catégorie A pour y parvenir.”

Le ministre des sports, Sunday Dare, qui a joué un rôle moteur dans l’amélioration du statut et de l’image du Nigéria en matière de lutte contre le dopage, a déclaré que l’éloge de l’AIU confirme que le ministère fait quelque chose de bien.

“Nous ne pouvons pas nous permettre de répéter l’embarras que nous avons connu à Tokyo, où dix de nos athlètes ont été déclarés inéligibles pour des raisons techniques suite à la violation de la règle de l’AIU”, a expliqué M. Dare.

“Nous avons dû être proactifs et mettre en place des mesures plus strictes, sans nous soucier des attaques et des commentaires sarcastiques de certains milieux. Cet éloge montre que nous faisons ce qu’il faut. Elle nous incitera à continuer à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour améliorer notre statut et notre image en matière de lutte contre le dopage.”

Aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, dix des vingt-trois athlètes nigérians ont été exclus de la compétition parce qu’ils n’ont pas respecté cette exigence de l’AIU (règle 15 du cadre de l’AIU) qui est entrée en vigueur en janvier 2019.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.