Le tribunal rejette l’appel de Kano Pillars; l’équipe se fait reléguer de la NPFL

0 114

Kano Pillars, quadruple champion, a été relégué de la Ligue de football professionnel du Nigeria (NPFL), suite à la décision de la Commission d’appel de la Fédération nigériane de football (NFF) de rejeter l’appel du club contre la déduction de trois points infligée par la Commission disciplinaire de la Fédération.

Avec 45 points avant son dernier match de la saison contre Shooting Stars, Pillars avait déjà la tâche difficile de battre les Oluyole Warriors par au moins trois buts d’écart pour sauver son statut dans la NPFL.

Cependant, avec la déduction des trois points, Pillars se retrouve avec 42 points, ce qui confirme sa relégation en Nigeria National League (NNL). Les Pillars ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes pour cette situation difficile, car la dernière déduction de points signifie qu’ils ont perdu six points cette saison à cause de comportements violents de la part de leurs fans ou de leurs officiels.

“La conclusion n°5 de la Commission disciplinaire, qui n’a pas fait l’objet d’un appel de la part de l’appelant, est ce que la Commission a considéré comme le point central de la perturbation du match par l’attaque de l’ancien président de Kano Pillars sur l’arbitre assistant n°1, comme le montre la preuve à travers l’image présentée devant la Commission”, peut-on lire dans la décision de la Commission d’appel.

“Au vu de ce qui précède, l’appel est rejeté. Sur la question de l’appareil photo détruit, le Comité convient que la carte mémoire a été retirée et que la pochette du microphone a été détruite, ce qui constitue un dommage matériel, par conséquent, l’appel est rejeté.”

“La décision de la commission de discipline est confirmée. En conséquence, l’appel est rejeté. Sur la lettre de la League Management Company datée du 14 juillet 2022, adressée au secrétaire général de la Fédération de football du Nigeria.”

“Ayant constaté que la lettre est méprisante, il est interdit à la League Management Company d’envoyer une telle lettre à la Fédération de football du Nigeria. La League Management Company a été mise en garde à plusieurs reprises, car la lettre tentait d’influencer la décision de la commission d’appel de la NFF.”

Un appel contre cette décision ne pourra être examiné que par le Tribunal arbitral du sport de Lausanne, en Suisse, conformément à l’art. 70 des statuts de la NFF 2010.

Leave A Reply

Your email address will not be published.