Le président Buhari félicite les agriculteurs nigérians

Détails avec Timothy Choji, Abuja

0 60

Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, a félicité vendredi à Daura, dans l’État de Katsina, les agriculteurs du pays pour la production record de riz et d’autres denrées alimentaires, se déclarant satisfait que les politiques agricoles de l’administration fonctionnent à merveille.

Le Président a précisé que son administration avait pris diverses décisions, notamment la fermeture des frontières terrestres pendant deux ans au profit des agriculteurs qui représentent la force motrice de l’économie rurale, se félicitant que ces mesures aient bien fonctionné pour la nation.

S’adressant aux présidents élus des Conseils de gouvernement local de l’État de Katsina en visite pour lui rendre hommage à l’occasion de la fete de Tabaski, le président Buhari a révélé : “Je comprends bien le pays et ses habitants. C’est pourquoi nous avons mis en place ces politiques agricoles. J’ai dit que nous devions cultiver ce que nous mangeons et manger ce que nous cultivons.

“Ce pays était autrefois dépendant du riz étranger. Nous avons fermé la frontière au riz étranger. J’ai dit pourquoi nous ne pouvions pas manger du riz nigérian, et grâce aux politiques mises en place, les Nigérians mangent du riz cultivé sur place.”

Le président Buhari a également mis en avant le succès de la mise en œuvre du compte unique du Trésor, TSA, affirmant que l’argent avait été sauvé des fonctionnaires peu scrupuleux.

“J’ai trouvé un homme coriace (Hamid Ali) pour le poste à la douane. Un jour, il est venu me voir et m’a dit qu’ils avaient intercepté 20 camions-citernes de carburant sur le point de traverser la frontière. Je lui ai dit de vendre le carburant et les camions-citernes et de verser l’argent à TSA. Avant cette date, cet argent aurait trouvé son chemin vers les nombreux comptes mystérieux du “gouvernement”.”

En ce qui concerne la suggestion d’Alhaji Ya’u Umar Gojo-Gojo, commissaire aux gouvernements locaux et aux affaires religieuses, qui a conduit les présidents des Conseils à faire en sorte que les politiques agricoles de l’administration deviennent des lois afin d’assurer la continuité sous toutes les nouvelles administrations, le Président Buhari a intimé que de telles politiques se recommandent à tout gouvernement.

Gojo-Gojo a félicité le Président pour avoir initié plusieurs mesures visant à transformer l’agriculture afin d’augmenter les revenus des agriculteurs au cours des sept dernières années.

Il a expliqué au Président qu’avant cette période, les habitants de Katsina savaient comment manger du riz mais ne savaient pas comment le cultiver et le transformer.

“Aujourd’hui, Monsieur le Président,” a déclaré le commissaire, “le riz est cultivé dans toutes nos communautés. Il existe au moins 30 usines de transformation du riz à petite échelle dans l’État. Les gens se sont mis à la production et gagnent beaucoup d’argent.”

Le commissaire a également informé le président de l’état de la sécurité dans l’État, affirmant que la loi de sécurité modifiée de l’État avait mis tout le monde d’accord : le gouvernement de l’État, les gouvernements locaux, les chefs traditionnels et les citoyens ordinaires, chacun jouant son rôle pour aider à réduire les menaces sécuritaires inquiétantes auxquelles l’État est confronté.

Le président Buhari a réitéré sa déclaration antérieure selon laquelle la ferme de Daura, qui lui a été remise par son aïeul, sera la prochaine chose à laquelle il pensera lorsqu’il quittera ses fonctions l’année prochaine.

Leave A Reply

Your email address will not be published.