Côte d’Ivoire : “Les militaires arrêtés au Mali étaient en mission”

0 78

La Côte d’Ivoire persiste et signe : ses 49 militaires arrêtés à l’aéroport de Bamako dimanche étaient bel et bien en mission officielle au Mali dans le cadre des opérations de la mission de maintien de la paix des Nations. Mercredi, l’État-major des armées s’est exprimé sur le sujet alors que la version de l’ONU ne plaide pas en sa faveur .

“La Côte d’Ivoire, pour soutenir ses deux contingents qui se trouvent à la Minusma, la compagnie de Mopti et le bataillon de Tombouctou, a eu besoin, après autorisation de l’ONU et à l’issue d’un protocole d’accord avec la société SAS ( Sahelian Aviation Services), d’installer une NSE (éléments nationaux de soutien) à Bamako, la capitale, comme une base logistique avancée.” ; a déclaré colonel Armand Mahi Guezoa, Conseiller opérationnel extérieur du chef d’état-major des armées de Côte d’Ivoire

Abidjan a depuis appelé à la libération sans condition de son contingent ; Bamako campe sur sa position. Ces éléments armés sont de mercenaires.

Si l’ONU a signé une convention en 2019 une convention avec la Côte d’Ivoire pour le soutien logistique à la Minusma ; le déploiement des contingents au Mali depuis 3 ans ne serait pas en lien avec cet accord. Et ne peuvent être.

 

Avec Africanews

Leave A Reply

Your email address will not be published.