La police nigériane interdit l’usage de plaques d’immatriculation espionnes dans tout le pays

Précisions de Mohammed Husaini ,Abuja

0 58

L’inspecteur général de la police nigériane, l’IGP Usman Alkalli, a ordonné l’interdiction totale de l’usage de Police SPY numéro de véhicule Pylône par les propriétaires de véhicules dans tous les États de la fédération, sans exception.

L’interdiction, dans une déclaration signée par le responsable des relations publiques de la police, le commissaire Olumuyiwa Adejobi, stipule qu’elle était indépendante du fait que l’utilisation soit autorisée ou non, car toutes les autorisations sont par la présente révoquées indéfiniment.

La déclaration indique également que l’ordre est nécessaire pour prévenir le mépris continu des règles et règlements de la circulation et d’autres lois existantes régissant l’usage des routes par des individus se cachant sous les privilèges des plaques d’immatriculation de la police SPY.

CSP Adejobi a expliqué que l’IGP a donc ordonné aux officiers de police et aux officiers d’autres agences de sécurité attachés aux personnes très importants (VIP’s) qui utilisent les plaques d’immatriculation SPY de se conformer rapidement à cette directive ou de risquer d’être arrêtés pour violation de l’ordre.

Entre-temps, l’IGP a demandé aux commissaires de police (CP) des trente-six (36) États de la Fédération et du Territoire de la capitale fédérale, ainsi qu’aux inspecteurs généraux adjoints de la police (AIG) qui les supervisent, de donner pleinement effet aux directives susmentionnées.

Le responsable de la police a spécifiquement demandé aux AIG et aux CP de s’assurer que toutes les plaques d’immatriculation SPY actuellement utilisées soient désormais confisquées, mais que les propriétaires de ces véhicules ne soient pas arrêtés, sauf s’il s’agit d’officiers de police ou d’officiers d’autres agences de sécurité en mission d’escorte.

La déclaration a révélé que, dans l’exercice de ces missions, les agents doivent veiller à ce que les droits et privilèges des citoyens soient respectés conformément aux lois du pays et aux meilleures pratiques internationales.

Le responsable de l’image des forces de police a ajouté que les autres agences de sécurité et les membres du public sont invités à coopérer avec la police à cet égard, car ces mesures visent à renforcer notre sécurité intérieure.

Leave A Reply

Your email address will not be published.