La pénétrabilité du haut débit au Nigeria atteint 7 millions de personnes selon la NCC

0 71

La pénétration du haut débit au Nigéria a fait un bond en avant au cours des sept derniers mois, depuis novembre 2021, avec un record de sept millions de nouveaux abonnements, ce qui indique une progression constante dans la quête du pays pour atteindre une couverture nationale de 70 % d’ici 2025.

Le vice-président exécutif (EVC) de la Commission nigériane des Communications(NCC), le professeur Umar Danbatta, qui a présenté les chiffres à Lagos récemment lors du lancement d’un livre sur l’impact du haut débit sur l’économie, a déclaré : “La croissance régulière de la pénétration de la large bande a un impact positif sur d’autres secteurs de l’économie tels que les soins de santé, l’éducation, l’agriculture, la finance, le transport, le commerce, la gouvernance et d’autres secteurs.”

L’événement était présidé par l’ancien EVC de la NCC et actuel président de MTN Nigeria, Dr Ernest Ndukwe, qui a également applaudi la hausse constante de la pénétration du haut débit.

M. Danbatta a noté que le secteur disposait de statistiques impressionnantes pendant qu’il présentait le discours principal du 11e eWorld Forum, qui comprenait le lancement d’un livre : “Nigeria Drivers of Digital Prosperity : The Trajectories of the Digital Evolution, Sector Analysis and Players Contributions”, rédigé par l’organisateur du forum, M. Aaron Ukodie, journaliste chevronné spécialisé dans les technologies de l’information et de la communication (TIC) et éditeur de eWorld News Online.

“Les abonnés à Internet sont passés de 90 millions en 2015 à 150,36 millions en mai 2022. De plus, au cours de la période considérée, la pénétration du haut débit est passée de 8 % à 43,67 %, ce qui indique que plus de 83,3 millions d’abonnés sont sur les réseaux haut débit de 3G et 4G. En effet, entre novembre 2021 et mai 2022, les réseaux ont ajouté 7 millions de nouveaux utilisateurs”, a révélé Danbatta.

Danbatta, qui était représenté par le chef de l’administration du spectre de la NCC, Abraham Oshadami, a informé l’auditoire qu’au quatrième trimestre de 2021, le secteur a contribué à 12,61 % du produit intérieur brut (PIB), un bond raisonnable par rapport aux 8,50 % de 2015. L’abonnement vocal mobile actif a également augmenté, passant de 151 millions en 2015 à plus de 204 millions en mai 2022, tandis que la télédensité est de 107,17 %.

En ce qui concerne l’accès et le service universels, le directeur général de la NCC a insisté sur le fait que la Commission, par le biais du Fonds de prestation de service universel (USPF), a enregistré d’énormes succès en vue de garantir que les services de télécommunications sont accessibles à un grand nombre de personnes (et de communautés) à des prix abordables, en plus des divers projets mis en œuvre par la Commission pour accroître l’accès et le service universels ainsi que pour renforcer les efforts du gouvernement dans la réduction de la pauvreté.

Leave A Reply

Your email address will not be published.