Mozambique : la fermeture de la plus grande décharge inquiète

0 99

Le gouvernement mozambicain s’apprête à fermer la décharge de Hulene, la plus grande du pays, située dans la banlieue de Maputo, la capitale. La mesure inquiète, pour cause, cette décharge fait vivre des centaines de personnes.

Des ramasseurs de déchets, qui écument les 25 hectares de cette montagne d’ordures à ciel ouvert. Ils sont au moins 500, des femmes en majorité dont c’est la principale source de revenus depuis près d’une décennie.

Ces infortunés tentent de s’organiser pour défendre leur gagne-pain. Leur combat est porté par Justino Cuna, ramasseur d’ordure, la trentaine révolue.

Environ 1 200 tonnes de déchets solides sont déposées dans la décharge de Hulene chaque jour. Dans un pays frappé par la pauvreté, ces trieurs de déchets tentent de faire feu de tout bois pour survivre.

”Les gens ne travaillent pas parce qu’ils aiment ça, ils travaillent à cause de la pauvreté, pour gagner quelque chose. Ils ramassent des choses à manger, à porter, des objets. Il y a des hommes d’affaires qui achètent ces produits.’’, a déclaré Armando Jeremias, habitant de Hulène.

Mais ce travail n’est pas sans conséquences, les gaz émanant des déchets étant nocifs pour la santé. Pas que, 16 personnes vivant dans les environs ont perdu la vie lorsque la pluie a provoqué l’effondrement d’une partie de la décharge sur le bidonville avec la hauteur d’un immeuble de trois étages en février 2018.

 

Avec Africanews

Leave A Reply

Your email address will not be published.