Conseil des ministres: approbation d’une enveloppe de 22 milliards de naira au secteur pétrolier

Détails avec Timothy Choji, Abuja

0 80

Le Conseil exécutif fédéral a approuvé un montant de 22 milliards de naira pour la construction d’un centre de conférences consacré au Conseil de développement et de surveillance du contenu au Nigeria.

L’installation sera située en face du bâtiment du National Content à Yenegoa, capitale de l’État de Bayelsa, dans le Sud du Nigeria.

Le ministre d’État des ressources pétrolières, Timipre Sylva, a révélé cette information aux correspondants de la State House à la suite de la réunion du Conseil exécutif fédéral présidée par le président Muhammadu Buhari.

Selon ses propres mots : “Le Conseil exécutif fédéral a approuvé aujourd’hui l’attribution d’un contrat de passation de marché pour la fourniture d’une installation d’auberge de conférence à Yenegoa, auprès du bâtiment de National Content, estimé à une somme de 22 milliards de nairas et il doit être construit en 24 mois.”

M. Sylva a également expliqué la raison des files d’attente actuelles dans les stations-service d’Abuja, la capitale du pays.

Le ministre a imputé la pénurie du produit à l’attitude égoïste des distributeurs de produits pétroliers.

Il a précisé : “Il n’y a que dans la métropole d’Abuja que nous continuons à avoir ces files d’attente. Alors, est-ce qu’il y a moins d’approvisionnement à Abuja que dans le reste du pays ? Ce n’est pas le cas. Si vous sortez d’Abuja, ils peuvent se permettre de vendre à des prix plus élevés et je suis sûr que beaucoup de gens achètent à ces prix plus élevés.

“Mais à l’intérieur d’Abuja, à cause de l’œil vigilant du gouvernement, ils ne peuvent pas vendre à ces prix. Nous devrons donc vivre avec cela pendant un certain temps jusqu’à ce que nous dérégulions complètement. C’est en fait le problème, ce n’est pas un problème d’approvisionnement de notre part, mais celui des négociants. Mais nous sommes en train d’engager les négociants et nous continuerons à le faire. En fait, avant aujourd’hui, l’Association nigériane des propriétaires de véhicules routiers (NARTO) a noté : “ Oh, parce que les prix du diesel sont en train d’augmenter et bien sûr, vous savez que le diesel est déjà déréglementé.

“Donc, parce que les prix du diesel ont augmenté, le coût de leur produit mobile a également augmenté et donc, nous devons essayer de faire quelque chose au sujet du coût de transition. Nous l’avons fait avec eux, nous avons pu y répondre et ils ont pu faire quelque chose pour NARTO. Et bien sûr, le reste des négociants disent aussi “oh non, nous devons essayer d’ajouter quelques choses pour eux ici et là”.

Mais nous ne pouvons pas continuer, en tant que gouvernement, à augmenter la subvention. Nous ne pouvons pas continuer à le faire. À cause de cela, ils ont maintenant interveni, diant: “Ok, dans cette métropole d’Abuja, où ils estiment être au centre, ils ne fournissent probablement pas le produit comme ils le font dans d’autres endroits. Mais vous conviendrez avec moi qu’il n’y a pas de files d’attente en dehors d’Abuja.”

Raffineries

Sur la question des raffineries, M. Sylva a assuré aux Nigérians que la réhabilitation en cours des actifs nationaux serait achevée dans les délais prévus.

Il a ajouté : “La réhabilitation de la raffinerie de Port Harcourt est en cours. Nous avons promis que d’ici la fin de l’année, l’ancienne raffinerie sera pleinement opérationnelle. C’est ce que nous avons promis et c’est en bonne voie, je m’y tiens toujours. Et bien sûr, la raffinerie Dangote devrait également être opérationnelle en janvier de l’année prochaine. Ces problèmes seront donc progressivement résolus et nous arriverons au point où le Nigeria sera entièrement approvisionné en produits raffinés locaux.”

Il a profité de l’occasion pour rendre un hommage appuyé au disparu secrétaire général de l’OPEP, Mohammed Barkindo, décédé mardi.

Leave A Reply

Your email address will not be published.