Attaque contre le convoi du Président: aucune blessure grave n’a été signalée selon la Présidence

Précisions de Timothy Choji, Abuja

0 71

Selon la Présidence, les personnes impliquées dans l’attaque de mardi contre le convoi avancé du Président Muhammadu Buhari n’ont pas subi de blessures mortelles, contrairement aux spéculations.

Le conseiller spécial du président chargé des médias et la publicité, Femi Adesina, a fait cette déclaration à la fin de la réunion du Coseil des ministres présidée par le dirigeant nigérian.

A lire aussi: les gardes présidentiels repoussent une attaque dans l’Etat de Katsina

D’après lui: “Vous savez, quand un président voyage pratiquement à travers le monde, il y aura une équipe avancée. C’est cette équipe avancée qui s’est rendue à Daura.

“Le Président lui-même doit se rendre au Sénégal cet après-midi (mercredi) pour une conférence internationale, il reviendra à Abuja demain, puis se rendra dans sa ville natale, Daura, pour la fête de Tabaski, et c’est donc l’équipe avancée, composée de la sécurité, du protocole, du transport des médias, de tous les départements qui ont un ou deux éléments à voir avec le séjour et le confort du Président, qui a pris les devants.

“Peu avant qu’ils ne se rendent à leur destination, dans la région de Dutsinma, vous savez que cet endroit est en proie au banditisme. Il a donc été informé qu’un groupe de bandits est sorti de la forêt et les a attaqués.

“Seules deux personnes ont été blessées dans le convoi présidentiel, une personne du protocole et une autre dame. Elles ont été conduites dans un hôpital orthopédique et je suis sûr qu’elles ont été soignées.

‘Il ne s’agissait pas d’une blessure mortelle. Mais peut-être que la police de Katsina communiquera plus d’informations, lesquielles seront plus précises que ce que vous pouvez dire depuis Abuja.

Mais ce dont nous nous réjouissons, c’est que cela s’est produit et qu’aucune vie n’a été perdue du côté des membres du convoi présidentiel”.

Adesina a déclaré que les vaillants soldats et autres personnels de sécurité du voyage ont réussi à repousser l’attaque.

“Bien sûr, un convoi présidentiel aura des soldats, il aura la police, il aura le DSS différents types d’hommes de sécurité. Il y a donc eu une bataille rangée et ils ont réussi à repousser les bandits qui ont finalement dû s’enfuir”, a ajouté M. Adesina.

Leave A Reply

Your email address will not be published.