Le gouvernement nigérian approuve l’accord d’entreprise Microsoft sur les services 5G

Par Na'ankwat Dariem, Abuja

0 71

Le Conseil exécutif fédéral a approuvé un accord de licence d’entreprise pour les produits Microsoft et la libération du spectre de la bande C, afin d’accélérer le déploiement des services 5G au Nigéria.

Cette décision a été prise lors de la réunion du Conseil à Abuja mercredi et de la présentation de trois mémos par le ministre des communications et de l’économie numérique, le professeur Isa Pantami.

L’accord de licence d’entreprise à l’échelle du gouvernement pour les produits Microsoft est une stratégie de réduction des coûts d’acquisition de logiciels pour le gouvernement et serait mis en œuvre par l’Agence nationale de développement des technologies de l’information, NITDA, sous la supervision du ministère fédéral des Communications et de l’Économie numérique.

L’assistant technique du ministre, le Dr Femi Adeluyi, a déclaré que l’accord s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par le gouvernement nigérian pour maintenir le coût des projets informatiques à des niveaux supportables.

Selon lui, “l’accord permettra au gouvernement d’avoir accès à des prix réduits et à d’autres avantages en termes de coûts, ainsi que de réduire la duplication des projets dans les institutions publiques fédérales (FPI)”.

“Il garantira également un support technique approprié pour les produits et services Microsoft, assurant ainsi une protection contre les menaces de cybersécurité, ce qui garantira la disponibilité et la fiabilité des services informatiques du gouvernement.”

Il a noté que “l’accord de licence d’entreprise permettra également de réaliser des économies prévues d’au moins 35 % de l’investissement actuel des gouvernements dans les produits et services Microsoft”.

“Cela permettra non seulement de réduire considérablement le coût de l’acquisition des licences pour les FPI, mais aussi de réduire et de simplifier la complexité des licences, de faciliter la comptabilité et la prévisibilité des flux de trésorerie et de surveiller l’utilisation et l’impact des investissements du gouvernement.

“Le Conseil a demandé à toutes les FPI d’adhérer à l’accord pour l’acquisition de licences et de services Microsoft.”

Il a également révélé que “le Conseil a également approuvé la demande de la Nigerian Communications Commission (NCC) de libérer une partie du spectre de la bande C dans l’industrie des télécommunications du pays de toute charge et de migrer les utilisateurs actuels sur le spectre concerné, en vue du déploiement réussi de la technologie 5G au Nigéria.

“En outre, sept ans et demi (7,5) avant la fin de la durée de vie du satellite NigComSat-1R, exploité par Nigerian Communication Satellite Limited (NIGCOMSAT), qui exploite actuellement des services de bande C dans la gamme de fréquences 3,4 – 3,9 GHz, la NCC et NIGCOMSAT ont conclu un accord pour déplacer/migrer les opérations du service de bande C de NigComSat-1R vers une autre fréquence (bande C standard) et libérer sa fréquence actuelle pour le déploiement immédiat de la 5G dans le pays”.

Les mémos approuvés accéléreraient la mise en œuvre de la politique et de la stratégie nationales en matière d’économie numérique (NDEPS), en particulier les piliers sur l’infrastructure solide (haut débit) et l’infrastructure de services (plateformes).

Il a ajouté que “le ministère continuerait à promouvoir des initiatives qui transformeront le Nigéria en un pays doté d’une économie numérique durable et florissante.”

 

Joy-Josephine Enakhumeh

Leave A Reply

Your email address will not be published.