RDC : les conflits séparent plusieurs centaines d’enfants de leurs parents

0 42

Les affrontements entre les rebelles du M23 et les Forces armées de la RDC ont provoqué des déplacements massifs de la population du territoire de Rutshuru dans la province du Nord-Kivu à l’est de la RDC.

Maniraguha Nzabagasani vit depuis dans cette école de Nyiragongo, près de Goma. Pendant leur fuite, deux de ses enfants se sont perdus. Enoch, 10 ans et Dorika, 8 ans ne partagent plus le quotidien de la famille depuis près d’un mois.

“Des balles fusaient, et on a fui”, raconte la mère de famille. “En route deux de mes enfants se sont égarés, je ne les ai plus jamais vu et je ne sais même pas où ils sont. J’ai perdu Dorika et Enoch, et quand je pense à eux, j’ai mal au cœur et je prie pour que Dieu les protège où qu’ils soient. Je ne sais pas s’ils sont encore en vie.”

“Mon enfant avait passé la nuit chez les voisins quand tout à coup à trois heures du matin, il y a eu des crépitements de balles”, continue Justine Nzabahariye. “On a pris la fuite avec ceux qui étaient avec moi, je n’ai pas de nouvelles de lui depuis. Tout ce que je veux, c’est revoir mon enfant”.

Selon le Comité international de la Croix Rouge (CICR) plusieurs enfants ont été séparés de leurs familles. Raphaël Tenaud, responsable de la sous-délégation de Goma, parle des chiffres alarmants.

“Plus de 800 enfants sont pour l’instant non-accompagnés. Ils ont perdu les traces de leurs parents, de leurs familles. Il s’agit d’enfants qui se sont retrouvés dans les déplacements avec des gens que parfois ils ne connaissent pas et qui maintenant, recherche les traces de leurs parents”.

Selon l’UNICEF, plus de 158 000 personnes, dont près de la moitié est composée d’enfants ont été déplacées dans les territoires de Rutshuru après l’intensification des affrontements armés fin mars.

Leave A Reply

Your email address will not be published.