États-Unis : au moins 46 migrants retrouvés morts dans un camion au Texas

0 43

Un camion transportant des migrants a été découvert lundi avec 46 cadavres dans sa remorque à San Antonio, au Texas, après une journée de forte chaleur, et trois personnes ont été interpellées, ont indiqué les autorités. Il s’agit de l’une des plus tragiques découvertes liées à l’immigration clandestine ces dernières années aux États-Unis.

Les corps d’au moins 46 personnes ont été découverts lundi 27 juin dans un camion près de San Antonio, au Texas (sud des États-Unis), selon les autorités locales. Seize autres personnes, dont 4 enfants, ont aussi été hospitalisées en état de déshydratation.

Les camions tels que celui retrouvé à San Antonio, à environ 240 kilomètres de la frontière avec le Mexique, sont un moyen de transport fréquemment utilisé par des migrants souhaitant entrer aux États-Unis. Un tel voyage est extrêmement dangereux, d’autant que ces véhicules sont rarement climatisés et que leurs occupants en viennent rapidement à manquer d’eau.

“Les patients que nous avons vus étaient brûlants au toucher, ils souffraient de coups de chaleur, d’épuisement dû à la chaleur, on n’a pas trouvé trace d’eau dans le véhicule”, a expliqué le chef des pompiers.

Plusieurs chaînes locales de télévision et un quotidien de San Antonio rapportaient lundi soir la sinistre découverte, et les images diffusées par la chaîne KSAT montraient de nombreux véhicules de police et de secours sur les lieux. Le chef de la police de San Antonio a aussi affirmé que trois personnes avaient été arrêtées, en lien avec cette affaire.

Un drame très politique

Le gouverneur républicain du Texas, Greg Abbott, a annoncé la nouvelle sur son compte Twitter en accusant immédiatement le président américain, Joe Biden, d’être responsable du drame. “Ces morts sont à mettre au compte de Biden. Elles sont le résultat de sa politique meurtrière de frontières ouvertes”, a-t-il réagi.

Le ministre mexicain des Affaires étrangères, Marcelo Ebrard, a regretté sur Twitter une “tragédie” et a indiqué que le consul mexicain, bien qu’on ne “connaisse pas les nationalités” des victimes, se rendait sur place.

Les arrivées de migrants clandestins ont fortement augmenté après l’élection de Joe Biden, bien que ce dernier tente depuis qu’il est à la Maison Blanche d’endiguer l’afflux migratoire en confiant notamment cet épineux dossier à sa vice-présidente, Kamala Harris.

En 2017, une tragédie similaire avait marqué les esprits : dix migrants avaient trouvé la mort dans une remorque surchauffée garée sur un parking près de San Antonio.

 

Avec France 24

Leave A Reply

Your email address will not be published.