Les coûts d’exploitation des entreprises de télécommunications augmentent de 265,25 milliards de naira selon la NCC

0 78

La Commission nigériane des communications (NCC) indique que les coûts d’exploitation des entreprises de télécommunications au pays sont passés de N1,4 mille milliards en 2020 à N1,66 mille milliards en 2021, soit une augmentation de N265,25 milliards.

C’est ce qui ressort du rapport annuel de la NCC intitulé ” 2021 Subscriber/Network Data Annual Report “.

Le rapport indique notamment : ” Le coût total d’exploitation des opérateurs de réseaux mobiles est passé de 1 395 000 000 000 N en 2020 à 1 658 235 000 000 N à la fin de 2021. Cela illustre une augmentation de 18,74 % par rapport au chiffre déclaré en 2020. “

En avril de cette année, les fournisseurs de télécommunications sous l’égide de l’Association of Licensed Telecommunications Operators of Nigeria (ALTON), ont révélé que la hausse du coût du diesel avait eu un impact négatif sur leurs coûts opérationnels, tout en demandant au gouvernement fédéral des interventions spéciales.

Le président de l’ALTON, M. Gbenga Adebayo, a souligné que l’industrie s’inquiétait de la façon dont l’augmentation du coût du diesel pourrait encore augmenter le coût élevé des affaires.

Une intervention était nécessaire, a-t-il ajouté, pour sauver le secteur, notant que les opérateurs n’auraient d’autre choix que de commencer un processus de révision des prix.

Il a exprimé son regret : “Le diesel est maintenant très cher, de N250 à plus de N700. Toute la planification du réseau, les dépenses opérationnelles et les prévisions pour l’année sont basées sur le fait que le prix du diesel a augmenté. Aujourd’hui, vous savez ce que cela implique. C’est un problème ; les coûts ont augmenté”.

M. Adebayo a ajouté que les opérateurs de télécommunications étaient également confrontés à la disponibilité du diesel et à la logistique de sa livraison aux sites.

Il a davantage précisé : “Nous allons demander au gouvernement d’intervenir d’une manière ou d’une autre. Mais nous sommes conscients du coût élevé de la vie et de ses conséquences sur l’économie et les citoyens. Nous n’allons donc pas parler d’augmentation directe des prix.

“Mais nous allons demander au gouvernement une certaine forme d’intervention pour amortir l’effet de ces changements sur nous en tant qu’industrie.”

Selon ALTON, le secteur des télécommunications est l’un des plus gros consommateurs de diesel dans le pays, représentant environ 35 % des coûts des opérateurs.

Dans une lettre récente adressée à la Nigerian Communications Commission, ALTON a déploré le coût élevé de la fourniture de services de télécommunications dans le pays, soulignant la nécessité d’une révision des prix de ces services pour refléter les prix du marché.

Il a martelé : “L’industrie des télécommunications a été fortement touchée financièrement suite à la récession économique au Nigeria en 2020 et à l’effet de la crise actuelle entre l’Ukraine et la Russie.

“Cela a entraîné une augmentation des coûts énergétiques (qui représentent 35 % des dépenses d’exploitation des membres d’ALTON).

“Par conséquent, le coût du diesel nécessaire pour alimenter les tours, les stations de base et les bureaux des opérateurs a augmenté de 233 pour cent, passant de 225 N le litre en janvier 2022 à plus de 750 N le litre en mars 2022.”

A lire aussi : La NCC désavoue l’augmentation des tarifs des télécommunications

Dans sa lettre, ALTON a suggéré une révision à la hausse de 40 % du coût des appels, des SMS et des données. Cela aurait fait passer le prix plancher des appels de N6,4 à N8,95 et le prix plafond des SMS de N4 à N5,61.

Leave A Reply

Your email address will not be published.