Le gouvernement de Nasarawa dispense 775 905 médicaments de prévention du paludisme à des enfants

0 30

Le gouvernement de l’État de Nasarawa a déclaré qu’un total de 775 905 enfants âgés de moins de cinq ans dans les 13 zones de gouvernement local de l’État de Nasarawa avaient reçu des médicaments de prévention du paludisme en 2021.

Le commissaire à la santé, Ahmed Yahaya, a indiqué qu’“environ 816 532 enfants âgés de 3 à 59 mois ont été ciblés au cours de la deuxième année du programme d’intervention SMC mis en œuvre dans l’État”.

M. Yahaya a ajouté qu’au cours de la première année de mise en œuvre, plus de 10 000 personnes ont été impliquées et 775 905 enfants âgés de 3 à 59 mois ont reçu des médicaments préventifs dans les 13 LGA de l’État.

Il a souligné qu’en 2022, 816 532 enfants ont été ciblés et plus de 9 000 personnes ont été engagées, ajoutant que l’État s’est engagé dans la stratégie d’intervention du SMC en cours dans les régions du Sahel et des Savanes du pays au cours des 10 dernières années, visant à réduire la prévalence du paludisme, en particulier chez les enfants de moins de 5 ans.

“La charge du paludisme est passée de 60 % depuis la création de l’État à 30 % en 2010 et à 14,6 % dans l’enquête de 2018. Ce résultat est le fruit des efforts constants déployés par les dirigeants de l’État, le ministère de la Santé, les travailleurs de la santé ainsi que le soutien des partenaires de mise en œuvre, par le biais de diverses stratégies.”

Selon le commissaire, ce résultat est le fruit de l’amélioration de l’environnement et des activités de lutte contre les vecteurs, de l’utilisation accrue des moustiquaires imprégnées d’insecticide, de la communication appropriée sur le changement de comportement social, de la gestion améliorée des cas, du diagnostic et du traitement rapide et approprié.

Le commissaire a attribué ce succès au soutien des partenaires et à l’amélioration des activités de contrôle environnemental et vectoriel, ainsi qu’à l’utilisation accrue des moustiquaires imprégnées d’insecticide (ITN), tout en soulignant que le gouvernement de l’État fait tout son possible pour éliminer complètement le paludisme dans l’État et atteindre une prévalence nulle dans les prochaines années.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.