Le Cameroun vise à réprimer la fraude par âge

0 20

La fédération camerounaise de football a convoqué 44 joueurs de huit clubs différents pour une audition sur des allégations de tricherie sur l’âge ou l’identité.

Ils doivent être accompagnés de leurs présidents de club pour une enquête qui se déroulera en personne du 4 au 8 juillet, a indiqué la fédération lundi.

Dans un communiqué, elle a déclaré : “Tous sont soupçonnés de “faux titres (tricherie sur l’âge et/ou l’identité) et de complicité”.

“Les intéressés sont convoqués à se présenter, assistés ou non de leur conseil, pour leur audition et ceux qui ne se présenteraient pas s’exposeraient à des conséquences.”

Audience
Ces audiences constituent un effort rare en Afrique pour mettre fin à la tricherie sur l’âge, ou fraude à l’identité, qui continue d’être une source de préoccupation majeure pour le football du continent.

Des accusations de tricherie sont régulièrement formulées et de nombreux succès internationaux de l’Afrique dans les tournois juniors sont assombris par des allégations d’utilisation de joueurs trop âgés, mais il y a eu peu d’efforts pour enquêter ou mettre fin à cette pratique.

Le président de la fédération camerounaise, Samuel Eto’o, a promis de réformer le jeu dans ce pays d’Afrique centrale s’il est élu en décembre. Eto’o est un ancien attaquant du Cameroun, du FC Barcelone et de l’Inter Milan.

Leave A Reply

Your email address will not be published.