Nigeria: signature d’un pacte pour stimuler la génération de revenus dans le secteur des télécommunications

Détails avec Na'ankwat Dariem

0 18

La Commission nigériane des communications (NCC) a procédé à la signature d’un accord de partenariat public-privé (PPP) avec une société de conseil pour l’exécution des Revenue Assurance Solutions (RAS) afin de renforcer et de gérer l’intégrité du processus de génération de revenus dans l’industrie nigériane des télécommunications.

La cérémonie de signature de l’accord, qui a eu lieu au siège de la Commission à Abuja, s’est déroulée en présence de représentants de l’Infrastructure Concession and Regulatory Commission (ICRC).

L’ICRC a guidé le processus de mise en œuvre du partenariat en raison de l’ampleur du projet.
Le projet RAS est conçu pour être connecté aux systèmes des opérateurs de télécommunications sous licence et aura la capacité de capturer et de rapporter en temps réel, les activités de facturation par les opérateurs dans le but de calculer et d’assurer avec une marge d’erreur minimale ou nulle, la taxe annuelle d’exploitation (AOL) accumulé payable à la NCC par les titulaires de licence.

Pendant que le vice-président exécutif de la NCC, le professeur Umar Garba Danbatta, a signé l’accord au nom de la Commission, le directeur général de la société de conseil, 3R Nigeria Limited, M. Raymond Wodi, a signé au nom de sa société.

Soutenir les efforts
S’exprimant lors de l’événement, M. Danbatta a précisé que la décision de la NCC d’opter pour le RAS visait à soutenir les efforts du gouvernement fédéral pour augmenter la génération de revenus, en particulier à un moment où les ressources à la disposition du gouvernement diminuent de jour en jour.
Il a intimé que le déploiement du RAS améliorerait les activités de contrôle et de réglementation concernant l’administration de la taxe annuelle d’exploitation (AOL) dans l’industrie des télécommunications et conférerait des niveaux plus élevés d’intégrité et de fidélité aux chiffres AOL obtenus dans l’industrie.

“Nous sommes convaincus que si nous pouvons déployer le RAS et nous assurer que nous obtenons l’image réelle de ce que les opérateurs de réseaux mobiles (MNO) sont censés payer par le biais de l’AOL, nous aurons accompli une étape importante dans le domaine de la génération de revenus pour la Commission ainsi que pour le gouvernement”, a déclaré Danbatta.

Le patron de la NCC a exhorté la société de conseil à assurer un déploiement et une mise en œuvre efficaces du projet dans le cadre de sa portée, de son objectif et des attentes du gouvernement.

Le patron de la société, Raymond Wodi, a assuré les parties prenantes que sa société était prête à répondre et à dépasser leurs attentes sur cette mission.
M. Danbatta a également félicité le ministre des communications et de l’économie numérique, le professeur Isa Pantami, pour son rôle dans la présentation du projet NCC RAS à la réunion du Conseil exécutif fédéral (FEC), où l’approbation finale a été donnée pour la mise en œuvre de la solution.

Le directeur général de l’Infrastructure Concession Regulatory Commission, ICRC, M. Michael Ohiani, représenté par le directeur de l’audit interne, M. Togunde Dada-Hammed, qui représentait l’ICRC, a félicité la NCC pour la décision audacieuse de déployer RAS.

“Toute personne qui connaît les tendances dans le monde, en particulier au Nigeria, en ce qui concerne le défi des revenus auquel le pays est confronté, saura que le déploiement de la solution RAS est la bonne voie à suivre, comme l’a démontré la NCC”, a-t-il ajouté.

Leave A Reply

Your email address will not be published.