Appel à la collaboration entre le Nigeria et les États-Unis pour lutter contre le terrorisme

Cyril Okonkwo, Abuja

0 21

Le vice-président du Nigeria, le professeur Yemi Osinbajo, a appelé à la collaboration accrue entre le Nigeria et les États-Unis pour lutter efficacement contre la propagation du terrorisme, en particulier dans la région du Sahel.

Le Prof. Osinbajo s’est exprimé jeudi lorsqu’il a reçu à la Villa présidentielle d’Abuja une délégation américaine comprenant la sous-secrétaire aux affaires politiques du Département d’État américain, Victoria Nuland, et l’ambassadrice américaine au Nigeria, Mary Beth Leonard.

Parmi les questions d’intérêt mutuel abordées lors de la réunion, citons l’importance d’élections libres, équitables et pacifiques, l’amélioration de la sécurité dans la région du Sahel et l’adoption du gaz comme carburant de transition dans les pays en développement.

Soulignant la nécessité d’une approche plus globale de la lutte contre le terrorisme dans la région et au Sahel, le vice-président a noté que la propagation d’organisations terroristes à savoir ISWAP et Boko Haram devait être combattue “de manière ferme et permanente”.

Félicitant le gouvernement américain pour le soutien apporté au Nigeria dans sa lutte contre Boko Haram et le terrorisme – avec la livraison du premier lot de jets Super Tucano et la proposition d’achat de 12 hélicoptères d’attaque AH-1Z Cobra au Nigeria, le vice-président a souligné que la coopération entre les deux pays a été “extrêmement fructueuse et enrichissante, surtout pour nous.”

Le porte-parole du vice-président, Laolu Akande, qui a publié un communiqué sur la réunion, a révélé que le professeur Osinbajo a également noté l’engagement du gouvernement nigérian à relever les défis de sécurité du pays et à assurer des élections libres, équitables et pacifiques dans le pays.

“Jusqu’à présent, nous avons assisté à des élections pacifiques lors des primaires… et au fur et à mesure, nous aurons une prise plus ferme sur les questions de sécurité ; nous devons vous remercier pour la coopération du gouvernement américain, que nous voyons jusqu’à présent”, a-t-il martelé.

Selon M. Akande, le vice-président a réaffirmé la nécessité de désigner le gaz comme un combustible de transition dans l’objectif mondial d’émissions nettes nulles d’ici 2060, et a souligné l’importance du financement climatique pour aider les pays africains à lutter contre les effets du changement climatique et de la pauvreté.

“Nous ne pouvons pas nous permettre, à ce stade, de ne pas financer des projets gaziers dans les pays en développement, en particulier dans des pays comme le nôtre, où nous disposons d’énormes gisements d’hydrocarbures et de gaz, et qui nous ont permis de transiter, tout en luttant contre la pauvreté et d’autres défis. C’est un domaine dans lequel je pense que nous pouvons également travailler conjointement et en collaboration pour trouver des solutions.”

Dans ses remarques, la sous-secrétaire américaine aux affaires politiques, Victoria Nuland, a reconnu le plaidoyer du Nigeria en faveur de l’utilisation du gaz comme carburant de transition.

“Vous avez tout à fait raison au sujet du gaz ; j’ai beaucoup travaillé sur la réponse à la guerre de la Russie en Ukraine et les Européens comprennent maintenant, alors qu’ils essaient de réduire leur dépendance à l’égard de Moscou, qu’ils ont besoin de sources alternatives démocratiques de gaz et ils se rendent compte que le Nigeria et d’autres pays peuvent combler ce vide nécessaire”, a déclaré Mme Nuland.

Elle a également félicité le vice-président “pour son rôle dans le développement économique du pays et la transition verte”.

“Je tiens également à souligner votre rôle dans le développement économique du pays et la transition verte.

“Et j’espère que vous nous donnerez une idée du travail que vous entreprenez maintenant pour renforcer l’avenir du Nigeria évidemment par une transition gazeuse vers une superpuissance solaire et d’autres vertes sur ce continent et au-delà.”

Soulignant l’importance des relations bilatérales entre les États-Unis et le Nigeria, Mme Nuland a ajouté qu’il était “crucial que la démocratie nigériane continue de prospérer et de se développer”.

“Nous avons beaucoup parlé des prochaines élections et de la décision très importante et courageuse du président Buhari de faciliter un transfert pacifique du pouvoir. Et nous attendons avec impatience que les États-Unis soutiennent des élections libres, équitables et pacifiques.

“Nous devons saluer le fait que le gouvernement et le président ont fait passer le message que ces élections doivent être libres et équitables, qu’elles doivent guérir et lier le pays et qu’elles doivent être sûres et sécurisées.”

Mme Nuland a également souligné que les États-Unis étaient également très fiers de leur collaboration avec le Nigeria dans la lutte contre la pandémie de COVID-19 (le gouvernement américain a fourni des millions de doses de vaccins au Nigeria).

Les autres membres de la délégation américaine comprenaient le secrétaire adjoint aux affaires ouest-africaines, Mike Gonzales, et le secrétaire adjoint à la défense, Archie Barrett.

Leave A Reply

Your email address will not be published.