Conseil des ministres: création de 109 centres d’apprentissage en ligne dans certaines écoles primaires du Nigéria

Timothy Choji, Abuja

0 51

Le Conseil exécutif fédéral a approuvé un contrat de 964 millions de naira pour la fourniture d’un système d’éducation par satellite dans trois écoles primaires de chaque État du Nigeria, y compris le territoire de la capitale fédérale, Abuja.

Le ministre de l’information et de la culture, Lai Mohammed, a révélé cela à la fin de la réunion du conseil de cette semaine présidée par le président Muhammadu Buhari.

Il a indiqué : “Le ministre de l’éducation a obtenu l’approbation du conseil pour l’attribution d’un contrat de fourniture d’un système d’éducation par satellite à 109 centres d’apprentissage en ligne dans les 36 États de la Fédération et le territoire de la capitale fédérale.

“Le contrat est d’un montant de 964 millions de naira. Il a pour but de fournir à chaque district sénatorial du pays un service d’apprentissage en ligne. Chaque État compte trois districts sénatoriaux et le FCT en compte un, soit 109.”

Le ministre de l’information a souligné que l’étendue du projet est la fourniture d’un système d’éducation par satellite à 4360 utilisateurs dans les districts sénatoriaux, y compris l’installation de 109 modems d’unités de réception par satellite, de serveurs et d’antennes dans trois écoles dans chaque État.

Il a également noté que 4360 tablettes androïdes et 109 unités solaires seraient déployées dans les écoles bénéficiaires.

S’exprimant sur la grève en cours des professeurs d’université, le ministre a précisé que, contrairement aux insinuations de certains milieux, le gouvernement nigérian prend de mesures nécessaires pour que les professeurs mettent fin à la grève, afin de permettre aux étudiants de reprendre les cours.

Concernant le commentaire de certains gouverneurs selon lequel l’État islamique, province d’Afrique de l’Ouest, ISWAP, a été précipitamment lié à l’attaque terroriste sur une église à Owo, Mohammed a révélé que l’ISWAP a été pointé du doigt sur la base du rapport de renseignement à la disposition du gouvernement, ajoutant que l’incident n’aurait pas dû se produire en premier lieu.

A lire aussi: Selon le gouvernement nigérian, ISWAP est à l’origine de l’attaque contre l’église dans l’Etat d’Ondo

“Que ce soit l’ISWAP ou non, je ne pense pas que ce soit la question. La question est que cela n’aurait pas dû se produire et la sécurité fait de son mieux pour s’assurer que cela ne se reproduise plus. Le gouvernement nigérian a accès à un grand nombre d’informations et de rapports de renseignement et je tiens à dire que le fait de dire qu’il s’agissait d’ISWAP doit être basé sur leur rapport de renseignement et le gouvernement veillera à ce que les auteurs soient appréhendés”, a-t-il affirmé.

Leave A Reply

Your email address will not be published.