Présidentielle 2023: le candidat de l’APGA choisit son colistier

0 25

Le candidat du parti All Progressives Grand Alliance (APGA) à la présidentielle, l’ancien juge en chef d’Anambra, le professeur Peter Umeadi, a choisi un dirigeant syndical renommé, Abdullahi Koli, comme candidat à la vice-présidence.

La décision a été prise par l’APGA pour battre la date limite du 17 juin fixée par la Commission électorale nationale indépendante au sujet de la soumission de la liste des candidats du parti sur le portail en ligne de la CENI.

Umeadi, qui n’a pas eu d’opposition, est devenu le candidat présidentiel de l’APGA lors de la convention du parti à Abuja, à laquelle ont participé ses dirigeants et membres des six zones géopolitiques du pays.

Une déclaration publiée par le secrétaire administratif de l’organisation de la campagne de Peter Umeadi, Christian Nnabuihe, décrit Muhammed Koli comme “un militant syndical de première ligne et un croisé social qui a mené de nombreuses luttes pour le bien-être des travailleurs nigérians en sa qualité de président du Nigeria Labour Congress, dans l’État de Bauchi, de 1999 à 2002”.

Les primaires de l’APGA se sont déroulées en présence de dirigeants et de membres du parti issus des six zones géopolitiques du pays. Au total, 150 délégués ont affirmé sa candidature par un vote vocal.

Ont également participé à l’événement un ancien chef de la minorité du Sénat, le sénateur Enyinayya Abaribe, un ancien ministre de l’information, Frank Nweke Jr, et le candidat au poste de gouverneur de l’APGA dans l’État du Delta, Great Ogboru.

Le président national de l’APGA, Chief Victor Oye, tout en remerciant les membres du parti d’avoir traversé tout le pays pour assister à la convention, a exprimé son optimisme quant au fait qu’en 2023, Umeadi prêtera serment en tant que président de la République fédérale du Nigeria.

M. Umeadi a promis de faire du Nigeria un grand pays dont chaque Nigérian serait fier, s’il est élu.

Il a promis d’ancrer son administration sur la triple bannière de l’État de droit, de la séparation des pouvoirs et de la procédure régulière.

M. Umeadi a demandé aux Nigérians de changer leur façon de penser afin de changer la façon dont les choses sont faites au Nigeria.

Selon lui, une fois élu, son objectif prioritaire sera de “réconcilier les citoyens à travers tout le pays et de galvaniser les vieux, les jeunes, les riches, les pauvres, les personnes alphabétisées ou non, de toutes les convictions religieuses et des six zones géopolitiques, afin de créer un nouveau Nigeria où la justice régnera pour tous les citoyens, indépendamment de leur tribu ou de leur statut”.

Tout en appelant les Nigérians à respecter le scrutin, M. Umeadi a précisé que “les Nigérians ne devraient permettre qu’aux votes valides de compter”, ajoutant que “nous devrions, de la manière la plus bruyante possible, faire appliquer les lois en vigueur de telle sorte qu’aucune personne manifestement âgée de moins de 18 ans ne soit autorisée à voter.”

Leave A Reply

Your email address will not be published.