Adanian Labs révolutionne les start-ups technologiques en Afrique selon John Kamara

Propos recueillis par Emmanuel Ukoh, Lagos

0 29

Adanian Labs, une centrale technologique au Nigeria et en Afrique, est prête à révolutionner les start-ups technologiques sur le continent.

S’adressant à la Voix du Nigeria à Lagos, le directeur général d’Adanian Labs, John Kamara, a révélé que cet exploit sera réalisé grâce à l’autonomisation des initiatives de démarrage technologique dans une économie sans frontières.

Selon M. Kamara : “Le monde devenant de plus en plus global, les solutions aux problèmes du monde deviennent une force motrice pour de nombreux entrepreneurs qui capitalisent sur la révolution technologique.”

Pour accentuer cette mission louable, Adanian Labs a construit des studios à travers les principaux pays africains où les entreprises et les entrepreneurs technologiques travaillent assidûment pour résoudre certains des défis technologiques les plus pertinents de l’Afrique. Pour l’instant, les studios d’Adanian Labs se trouvent dans certains pays africains comme le Nigeria, le Kenya, le Sénégal, l’Égypte et l’Afrique du Sud.

Selon John Kamara, “nous nous concentrons sur les jeunes Africains férus de technologie, dans l’espoir d’atteindre l’objectif global de 300 entreprises technologiques à fort impact d’ici 2025. Plus de 30 de ces entreprises ont bénéficié du soutien d’Adanian”.

Exemples du Nigeria et du Kenya

Au début de l’année, cinq startups nigérianes présentant des innovations exceptionnelles ont été sélectionnées par Adanian Labs pour participer à des programmes de création d’entreprise de 12 mois et recevoir jusqu’à 120 000 dollars de financement de pré-amorçage.

“Nous avons accueilli cinq startups en mars et elles ont vraiment démarré en avril. Deux d’entre elles sont passées de produits minimaux à des produits complets et elles ont pu obtenir des clients qui vont maintenant commencer à les payer pour leurs services”, a déclaré John Kamara.

“Sur le continent, en Afrique de l’Est, le Kenya a environ 35-40%, le Nigeria environ 15-20%, la Zambie environ 10%, la Tanzanie 5%, l’Afrique du Sud également environ 5-10%, donc nous dirons certainement que le Nigeria et le Kenya sont les plus grandes startups d’entreprise dans notre réseau.” a expliqué M. Kamara.

Il a ajouté que ces startups devraient créer des milliers d’emplois et être une destination pour les investissements directs étrangers.

Jeunes entrepreneurs de start-ups technologiques avec le PDG d’Adanian Labs, John Kamara

Processus de sélection

Depuis sa création en 2020, Adanian Labs a incubé quatorze (14) startups technologiques révolutionnaires dans différents secteurs. Le processus de sélection de ces dernières est rigoureux.

La résilience de l’entrepreneur est le premier critère de sélection, suivi de l’évolutivité de l’entreprise.

M. Kamara insiste sur le fait que l’objectif des startups est de créer des emplois et qu’en créant des emplois, elles doivent être des fournisseurs de solutions.

Adanian Labs offre un mélange de développement technologique, de soutien technique, de mentorat d’affaires, d’accès au marché, de partenariat et de financement, tout en aidant les startups à appliquer les principes lean dans les processus, l’apprentissage, l’itération et la mise à l’échelle de leurs innovations.

La mission d’Adanian Labs est également de créer une économie sans frontières en aidant les startups technologiques à se développer sur les marchés émergents.

L’objectif, selon Kamara, est de : “construire la prochaine génération d’entreprises à impact social et à vocation commerciale qui changeront le monde depuis l’Afrique”.

En créant de tels marchés, M. Kamara espère “voir une Afrique qui change”, ajoutant qu’il “veut laisser à la prochaine génération une Afrique dont elle sera fière.”

Diversification

Avec un taux de réussite de 50 % en Afrique, Adanian Labs est devenu une entreprise de plusieurs millions de dollars avec des participations dans différents secteurs technologiques. L’une de ces initiatives à succès est AfyaRekod.

AfyaRekod est une plateforme de données numériques sur la santé qui se concentre sur le patient et permet aux établissements de santé de capturer, de stocker, d’avoir un accès en temps réel et une mobilité des données sur la santé des patients.

Développée comme une plate-forme axée sur le patient, ce dernier conserve le droit souverain de propriété sur ses données de santé.

Cette entreprise innovante permet un accès mobile libre, sécurisé et facile aux dossiers médicaux d’un patient par le biais d’un appareil.

Davantage de partenariats

Avec de telles innovations dans le domaine des soins de santé, il n’est pas surprenant qu’Adanian Labs ait conclu des partenariats avec de nombreuses agences au Nigeria.

D’après M. Kamara, “le partenariat est un élément important de la création d’emplois. Nous nous associons à de nombreuses agences gouvernementales afin de co-créer des solutions pour résoudre le défi du chômage et c’est aussi une autre partie importante de notre activité – la création d’emplois.”

Cette démarche s’inscrit dans le droit fil de la politique du gouvernement nigérian, qui vise à développer les MPME et à donner des moyens d’action aux jeunes entrepreneurs, par le biais du programme N-Power.

Leave A Reply

Your email address will not be published.