Le Nigeria va porter sa production annuelle de cacao à 500 000 tonnes d’ici 2024

0 21

Le gouvernement nigérian déclare qu’il prévoit d’augmenter la production de cacao du pays de 340 000 tonnes par an à 500 000 tonnes d’ici 2024.

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Dr Mohammad Abubakar, l’a révélé lors d’une visite de courtoisie du directeur exécutif de l’Organisation internationale du cacao (ICCO), M. Arrion Michel, à Abuja.

“Le Nigeria se classe au quatrième rang des pays producteurs de cacao dans le monde.

“Le pays peut augmenter sa production de cacao grâce à la volonté actuelle du gouvernement fédéral et des parties prenantes concernées d’utiliser des variétés améliorées.

“Récemment, le Nigéria a fait un geste remarquable en rejoignant les initiatives du différentiel de revenu de vie (LID), établies par la Côte d’Ivoire et le Ghana en 2019, qui visent à garantir les moyens de subsistance des petits exploitants agricoles grâce à un LID de 400 dollars par tonne de fèves de cacao vendues.

“Les deux pays en bénéficient alors que les producteurs de cacao nigérians sont désavantagés en raison de l’absence de réglementation et de libéralisation de l’industrie du cacao dans le pays”, a noté le ministre.

S’exprimant sur la réunion interactive entre la délégation nigériane et le conseil ghanéen du cacao, le ministre de l’agriculture l’a qualifiée de fructueuse avec la récente approbation de la création du Comité national de gestion du cacao (NCMC) au Nigeria.

Selon lui, le comité sera composé de toutes les parties prenantes de l’industrie cacaoyère nigériane et élaborera un cadre pour la réglementation et le contrôle de toutes les activités dans le secteur du cacao afin d’assurer la transparence, la traçabilité et la stabilité.

En outre, M. Abubakar a souligné que le NCMC serait alimenté par une législation adoptée par l’Assemblée nationale afin de donner au processus une assise juridique, tout en affirmant que son ministère mettrait en œuvre le système LID dans le cadre des efforts déployés par le pays pour porter la production de cacao à un niveau supérieur.

Pour sa part, M. Arrion Michel, directeur exécutif de l’Organisation internationale du cacao (ICCO), a expliqué que l’Afrique produit environ 80 % des fèves de cacao du monde, mais que les prix sont déterminés en Europe, soulignant la nécessité d’aborder les questions de force du marché.

“La Côte d’Ivoire, le Ghana et l’Équateur sont les principaux producteurs de cacao, tandis que le Nigeria est le quatrième producteur de ce produit.

“Le cacao est essentiel pour les petits exploitants agricoles de nombreux pays”, a-t-il ajouté.

Leave A Reply

Your email address will not be published.