Nigéria: formation des fonctionnaires et agents publics à la culture numérique

Précisions de Na'ankwat Dariem

0 86

L’agence nationale pour le développement des technologies de l’information (NITDA) du Nigeria a formé le personnel de 200 institutions du gouvernement fédéral à la culture numérique, à la cybersécurité et au cloud computing.

Cette initiative s’inscrit dans la continuité des efforts déployés par le gouvernement nigérian pour institutionnaliser les programmes de numérisation, notamment pour doter les institutions publiques fédérales (IPF) de diverses compétences numériques.

Le programme de renforcement des capacités, d’une durée de trois semaines, a attiré des membres du personnel des ministères, des départements et des agences (MDA), des militaires et des paramilitaires.

La formation vise à inciter les fonctionnaires à participer activement à l’espace de l’économie numérique mondiale en vue de la réalisation et de la mise en œuvre réussie des initiatives technologiques du gouvernement fédéral.

S’exprimant lors de la cérémonie de clôture qui a eu lieu au centre de formation e-Government à Abuja, le directeur général de la NITDA, Kashifu Inuwa, qui était représenté par le directeur des solutions d’infrastructure informatique, Dr Usman Gambo Abdullahi, a noté que la transformation numérique dans le service public faisait partie intégrante de la prestation de services de haute qualité aux citoyens.

Selon ses propres mots : “L’alphabétisation et les compétences numériques, comme vous le savez peut-être, est le deuxième pilier de la politique et de la stratégie nationales en matière d’économie numérique (NDEPS), qui fournit un soutien politique pour la formation massive des Nigérians de tous les horizons afin de leur permettre de se familiariser avec le numérique.”

Inuwa a noté que les objectifs fixés pour le programme ont été pleinement atteints grâce aux rapports et aux témoignages que l’Agence a reçus des superviseurs et des participants, ajoutant que “la participation aux formations virtuelles et physiques a été phénoménale avec un haut niveau de participation.”

Changer le monde

Il a souligné que les technologies numériques changent le monde à un rythme plus rapide que les vagues d’innovation technologique précédentes, et qu’elles remodèlent et introduisent de nouveaux modèles commerciaux et secteurs.

Il a également rappelé la nécessité de disposer d’une main-d’œuvre familiarisée avec le numérique, soulignant que le Nigeria doit réussir à accélérer la croissance et la modernisation de son économie et de sa gouvernance.

Inuwa pense aussi que la NITDA, en tant qu’organisation tournée vers l’avenir, est consciente de l’importance des fonctionnaires dans la mise en œuvre des programmes gouvernementaux, et que les efforts de l’administration actuelle ne peuvent être menés à bien sans la participation des fonctionnaires, des militaires et des paramilitaires, affirmant que les MDA sont essentiels à la mise en œuvre de la numérisation du gouvernement fédéral.

Pour actualiser les initiatives numériques de l’e-gouvernement, M. Inuwa a évoqué que la NITDA devait mettre en place des groupes de travail techniques sur la transformation numérique (DTTWG) dans les IPF, dont les membres sont censés mettre en œuvre les programmes à différents niveaux du gouvernement.

Il a rappelé que, jusqu’à présent, les membres des DTTWG de 200 institutions publiques fédérales ont été formés et qu’un autre lot de 200 personnes doit être formé.

“Nous, à la NITDA, avons soutenu les IPF en termes d’outils et de formation. Nous collaborons déjà et serons toujours prêts à nous associer aux parties prenantes pour soutenir notre plan de diversification et de stabilité économiques pour le pays”, a déclaré le DG.

Tout en implorant les participants de s’impliquer pleinement et de transférer les connaissances acquises à la fin de la formation à leurs collègues qui n’ont pas pu s’y rendre, le patron de la NITDA a promis que l’agence était déterminée à atteindre l’objectif de 95 % d’alphabétisation numérique d’ici 2030.

Le chef de l’unité de développement professionnel et de sensibilisation aux technologies de l’information de la NITDA, Dr Ahmad Yusuf Tambuwal, a donné un aperçu du programme de renforcement des capacités, indiquant que les participants à la formation en deux parties provenaient de 40 MDA (20 organisations en personne, 20 virtuellement), d’organismes militaires et paramilitaires.

Il a fait remarquer que le renforcement des compétences des 100 membres participants aiderait le Nigeria à rattraper le reste du monde dans le domaine de la numérisation, de la création d’emplois, de l’adaptation et du déploiement des technologies sur le lieu de travail.

M. Tambuwal espère que les deux groupes, composés chacun de 50 participants, saisiront l’occasion d’apprendre efficacement et d’utiliser les connaissances acquises pour atteindre l’objectif unique de l’initiative.

L’un des participants, Dr Keneth Okereafor, de l’autorité nationale d’assurance maladie, a remercié la NITDA pour l’organisation de la formation et a fait remarquer que les fonctionnaires devaient améliorer leurs compétences numériques, notamment en raison des réalités actuelles engendrées par la pandémie de COVID-19.

“Ayant participé à ce programme, nous sommes très reconnaissants que nos compétences aient été brossées. Nous sommes convaincus que nous allons retourner dans nos bureaux avec des compétences renouvelées, et tout cela grâce à NITDA”, a-t-il précisé.

Tout en exprimant sa gratitude à la NITDA, M. Edward Samuel, un employé de l’Agence nationale d’orientation (NOA), a révélé : “La formation au renforcement des capacités nous a fait découvrir beaucoup de choses, avant cela, je ne savais pas que tout ce que je voulais faire au bureau, je pouvais l’utiliser.

Il ajoute que la culture numérique aide à organiser toutes les données et informations utilisées dans les différents bureaux en organisant les données par le biais de l’informatique en nuage, ce qui facilite la transmission des informations et leur mise en ligne pour un accès public.

Leave A Reply

Your email address will not be published.