La SEC introduit des mesuresde lutte contre la fraude sur le marché des capitaux

0 29

La Commission des valeurs mobilières et des échanges prévoit de fournir aux participants du marché des capitaux des identifiants uniques afin de réduire la fraude et le montant des dividendes non réclamés, selon un communiqué de la commission.

Le directeur général de la commission, M. Lamido Yuguda, a déclaré cela lors d’une réunion avec la direction du Bureau de protection des données du Nigeria à Abuja, selon le communiqué.

M. Yuguda a expliqué que le projet de gestion de l’identité déjà en cours sur le marché des capitaux visait à garantir que chaque participant au marché des capitaux dispose d’un identifiant unique qui lui sera attribué afin que toutes les transactions sur le marché des capitaux soient sécurisées.

Le directeur général a ajouté que la commission avait décidé d’impliquer les parties prenantes concernées afin de résoudre les problèmes de gestion d’identité et de s’attaquer au problème des dividendes non réclamés.

“Le bureau et la commission peuvent collaborer pour s’assurer que les institutions sous ma supervision se conforment au NDPR, car nous avons beaucoup d’influence sur les institutions qui travaillent sur le marché des capitaux et nous pouvons donc mettre davantage l’accent sur la conformité dans notre interaction”, a-t-il précisé.

Dans sa réponse, le commissaire national du Bureau de protection des données, le Dr Vincent Olatunji, a félicité la SEC pour sa politique de données robuste et a exprimé la volonté du Bureau de collaborer avec la Commission.

M. Olatunji a indiqué qu’en raison du fait que la question des données est mondiale, car presque tout est en ligne, il est nécessaire de s’assurer que les données personnelles sont sauvegardées et protégées de manière adéquate et traitées dans le cadre de réglementations adéquates dans le pays et au niveau international.

Il a ajouté : “Le monde entier est un village planétaire, et nous sommes en interaction constante sur diverses questions. L’année dernière, la contribution du secteur à notre PIB a été la plus élevée, ce qui en dit long. Plus de 104 millions de Nigérians se connectent quotidiennement à l’internet et nous envisageons maintenant de tout numériser. Nous nous engageons à assurer la protection des données des Nigérians et à veiller à ce que nous ayons des entreprises compétitives au niveau mondial, car la plupart des pays ne voudront pas faire des affaires avec vous si vous n’avez pas votre protection des données et une autorité de surveillance en place.”

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.