La Commission sur la large bande appelle à une action mondiale plus rapide en matière de développement numérique

Propos recueillis par Na'ankwat Dariem, Abuja

0 34

La Commission pour le développement durable de la large bande a appelé à de nouvelles actions pour accélérer les progrès vers un accès significatif universel aux réseaux et services numériques.

Cet appel à l’action a été lancé lors de sa réunion annuelle de printemps, à l’invitation du coprésident de la Commission, le président Paul Kagame du Rwanda, avant la conférence historique sur le développement numérique organisée tous les quatre ans par l’Union internationale des télécommunications (UIT) à Kigali, au Rwanda, le week-end dernier.

Le nouvel appel à l’action appelle à un effort intergénérationnel pour construire un avenir numérique équitable et inclusif.

Lors de son discours d’ouverture, le président Kagame a déclaré queles défis auxquels les nations sont confrontées peuvent être relevés plus rapidement, mieux et plus équitablement, en investissant dans le haut débit universel et abordable.”

Conscient de l’importance de la connectivité dans le contexte de la crise sanitaire mondiale actuelle, le coprésident de la Commission, Carlos Slim, a déclaré : “En ce qui concerne le déficit d’adoption, les opérateurs pourraient fournir les appareils et les programmes gouvernementaux pourraient prendre en charge l’abonnement mensuel des familles qui remplissent les conditions requises, en garantissant des forfaits raisonnables avec des minutes illimitées et suffisamment de données. Cela permettrait de soutenir l’enseignement à distance, la santé en ligne et le commerce électronique, parmi de nombreux autres services numériques.”

Le co-vice-président de la Commission et secrétaire général de l’UIT, Houlin Zhao, a quant à lui noté que “l’un des défis que nous devons relever est la réduction du coût des abonnements au large bande et des appareils numériques, en particulier dans les économies à revenu faible et moyen inférieur. L’accessibilité financière des services à large bande dans les pays en développement est également l’un des objectifs de la Commission pour 2025. J’espère vraiment que nous pourrons profiter de ce moment pour accélérer la réalisation de ces objectifs et faire tomber ces derniers obstacles à la connectivité.”

Le Dr Tawfik Jelassi, sous-directeur général de l’UNESCO pour la communication et l’information, représentant la directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a déclaré : “Les compétences numériques et médiatiques comptent parmi les transformations humaines les plus autonomes : en termes de moyens de subsistance, d’accès à une éducation de qualité tout au long de la vie, de décisions relatives à la santé et à la sécurité, ainsi que de compréhension et d’exercice de nos droits civils”.

Il a ajouté que “les commissaires du secteur du haut débit en ont une conscience unique. Nous avons une capacité unique à conduire le changement, par l’innovation, l’investissement, la sensibilisation et le partenariat.”

La directrice du Bureau de développement des télécommunications de l’UIT et directrice exécutive de la Commission. Doreen Bogdan-Martin a souligné le besoin urgent de partenariats solides pour intensifier la connectivité.

“Dans le droit fil de la coalition numérique Partner2Connect, de la feuille de route du Secrétaire général des Nations Unies pour la coopération numérique et du programme commun 2030, la Commission s’appuiera sur la force de ses membres et sur son expertise collective pour plaider en faveur de services de communication large bande significatifs, sûrs, sécurisés et durables”, a-t-elle déclaré.

La Commission pour le large bande s’est engagée auprès de la Coalition numérique Partner2Connect de l’UIT à contribuer à l’instauration d’une connectivité universelle inclusive, par le biais de recommandations de politique générale portant sur la politique du large bande, l’accès, le caractère abordable, l’utilisation et les compétences, et d’actions de sensibilisation visant à atteindre les objectifs de sensibilisation au large bande pour 2025.

Seize commissaires chargés du large bande et leurs entités ont également pris des engagements.

Leave A Reply

Your email address will not be published.