2023 : “Nous sommes prêts à conserver le pouvoir” – Président Buhari

Propos recueillir avec Timothy Choji, Abuja

0 33

#ElectionBuzzNig’23

Le président Muhammadu Buhari a indiqué que le parti au pouvoir au Nigeria, le All Progressives Congress (APC), est prêt à conserver le pouvoir à la prochaine élection présidentielle de 2023.

Il a fait cette déclaration lors d’une réunion qui s’est tenue dimanche soir au Palais presidentiel, à Abuja, avec les membres du Conseil consultatif national de l’APC dans le cadre des consultations visant à désigner un candidat présidentiel formidable pour le parti.

Le Président Buhari, qui a évalué la série de consultations tenues jusqu’à présent en vue de trouver un porte-drapeau présidentiel largement acceptable, a conclu :

“Nous sommes sur la voie de notre troisième victoire consécutive depuis 2015”.

Leadership et direction

Il a déclaré que la réunion de dimanche avait été convoquée pour assurer le leadership et la direction pendant la période de transition. Le motif était “de renforcer notre unité et de nous concentrer sur la mise à profit de nos fortunes électorales.”

Il a ajouté : “Je suis optimiste quant au fait que le résultat de cette consultation avec le Conseil consultatif national, en plus d’aiguiser notre attention, contribuera à renforcer les principes démocratiques positifs, les pratiques et la culture qui existent déjà au sein du système du parti.

“Dans le cadre de ces processus consultatifs, j’ai déjà rencontré séparément les gouverneurs progressistes et tous nos membres éminents qui aspirent à devenir le porte-drapeau présidentiel de notre parti lors des élections de 2023.

“J’ai le plaisir de vous informer que ces réunions ont été fructueuses et indiquent un parti préparé, en marche vers une troisième victoire consécutive depuis 2015 aux élections présidentielles.”

Consensus

Le président Buhari, rappelant la réunion avec les gouverneurs et les aspirants, a précisé : “J’ai souligné les rôles cruciaux que la recherche du consensus et la consultation ont joué dans la survie des partis politiques prospères dans le monde entier. Notre parti ne devrait pas être une exception.

“Reconnaissant ce qui précède, j’ai donc également souligné la nécessité de renforcer notre unité, de stabiliser notre système de cohésion interne et de présenter un formidable candidat à la présidence qui puisse construire une nation unifiée et la capacité de relever nos défis.

“La machine du parti a également passé en revue tous nos aspirants à la présidence et a constaté qu’ils étaient des personnalités éminentes, riches en expérience, en capacités, en engagement envers le service et en réalisations dans la vie. Cela nous donne beaucoup de confiance, mais cela s’accompagne aussi de défis.”

Il a ajouté que dans ces circonstances, afin d’éviter toute acrimonie post-conventionnelle et de réduire l’anxiété perceptible parmi les membres quant à l’issue du processus, la direction du parti a recommandé l’intensification de la consultation et de la recherche de consensus afin de réduire le nombre d’aspirants à l’approche de la convention, qui débutera le lundi 6 juin 2022.

Le Président a déclaré que pour soutenir davantage les efforts du parti, il a exhorté les aspirants à se consulter entre eux et avec le parti afin d’atteindre l’objectif de la recommandation de la direction.

Capacité collective
Et en tant que membres du Conseil consultatif national de l’APC, le président dit reconnaître qu’ils ont tous des intérêts, des sphères d’influence et des attentes diverses.

“Vous possédez également la capacité collective d’assurer notre victoire aux élections de 2023 en renforçant la stabilité et l’unité du parti.

“Ma charge et mon appel à vous tous est d’atteindre vos différentes sphères d’influence pour promouvoir activement l’esprit de consultation et de construction de consensus afin qu’un formidable candidat aux élections présidentielles de 2023 émerge de la convention.

“Nos citoyens n’en attendent pas moins de nous”.

Le président Buhari a assuré les gouverneurs et les aspirants que, dans l’intérêt de la nation et du parti, il dirigerait les processus de transition et les consultations en cours “jusqu’à ce que nous choisissions avec succès notre candidat pour les élections présidentielles de 2023 et enregistrions notre troisième victoire consécutive, par la suite, par la grâce de Dieu.”

Répondant au nom des membres du Conseil consultatif national (jusqu’ici connu sous le nom de Conseil d’administration), l’ancien ministre de l’Intérieur et sénateur, le général de division à la retraite Mohammed Magodo, l’ancien gouverneur de l’État d’Osun et premier président national par intérim du parti, Chief Bisi Akande, et l’ancien président du Sénat, Chief Ken Nnamani, ont remercié le président pour les réunions consultatives et l’ont félicité pour les excellents services qu’il a rendus au pays, notamment dans les domaines de l’agriculture et des infrastructures.

Ils ont convenu à l’unanimité qu’avec un travail acharné et un front uni, l’APC remporterait l’élection présidentielle prévue pour février prochain ainsi que les scrutins de l’Assemblée nationale, des gouverneurs et des assemblées d’État.

Leave A Reply

Your email address will not be published.