Le Nigeria réaffirme son engagement en matière de conservation de l’environnement

Propos recueillis par Zeniat Abubakar, Abuja

0 30

Le gouvernement nigérian a réaffirmé son engagement à promouvoir et à stimuler la conservation de l’environnement dans le pays.

Le gouvernement a déclaré que cela contribuerait à la durabilité de la biodiversité du pays et de l’écosystème exotique pour les moyens de subsistance des nombreux citoyens.

La ministre d’État à l’environnement, Sharon Ikeazor, a pris cet engagement lorsqu’elle a reçu le conseiller de la CEDEAO, le Dr Adewale Adeleke, qui conduisait une délégation du Projet de développement de la biodiversité et des faibles émissions en Afrique de l’Ouest (WABILED) en visite de travail dans ses bureaux à Abuja, la capitale du pays.

Selon la ministre, “la préservation de la biodiversité du pays est une priorité essentielle du gouvernement fédéral.

“Le fait est que nous n’avons pas vraiment prêté attention à la question de la conservation dans le passé. Mais aujourd’hui, c’est un domaine d’intérêt pour nous. Notre vie et nos moyens de subsistance dépendent de l’écosystème. Nous devons donc faire un effort délibéré pour stimuler la conservation de la biodiversité”, a expliqué Mme Ikeazor.

Elle a indiqué qu’en travaillant avec d’autres ministres africains de l’environnement, le Nigeria veillerait à ce que l’Afrique fasse une déclaration au sein du comité des nations lors de la prochaine COP27 prévue en Égypte plus tard dans l’année.

Elle a également déclaré que le ministère de l’Environnement soutiendrait tous les efforts de conservation et de protection de la vie sauvage dans la perspective de la COP27, afin de s’assurer que l’Afrique présente une voix forte tout en continuant à travailler avec d’autres ministres de l’Environnement d’Afrique.

Appel au soutien

Ikeazor a également fait appel au soutien de WABILED pour la mise en œuvre du Plan stratégique pour la faune sauvage du Nigeria, ainsi que pour la signature du protocole d’accord transfrontalier avec la République du Cameroun, qu’elle a décrit comme essentiel pour les efforts de conservation de la nation.

Dans ses remarques, le Dr Adeleke a noté que la mission de la délégation de WABILED au ministère était d’apprécier le rôle du gouvernement nigérian dans la conservation et la gestion durable des ressources naturelles du pays.

Il a toutefois sollicité le soutien du Nigeria pour l’approbation finale de la “Stratégie de l’Afrique de l’Ouest pour la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages” par le Conseil ministériel et le Sommet des chefs d’État de la CEDEAO.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.