Le dialogue politique sur les éleveurs peuls est une initiative louable – Ministre FCT

0 18

Le ministre du Territoire de la capitale fédérale (TCF) du Nigeria, Mallam Muhammad Musa Bello, a qualifié le premier dialogue interactif sur l’avenir des pasteurs fulanis au Nigeria d’initiative louable en faveur d’une coexistence pacifique durable, de la sécurité des vies et des biens, ainsi que de l’unité et du développement du pays.

Le ministre a également expliqué que le dialogue interactif organisé par Miyetti Allah Kautal Hore, une association socioculturelle fulani à Abuja, arrivait à point nommé, puisqu’il vise à trouver des solutions durables aux problèmes des affrontements entre éleveurs et pasteurs dans certaines parties du Nigeria et de la région subsaharienne de l’Afrique.

Le ministre, qui était représenté par le secrétaire de mandat du Secrétariat du développement agricole et rural (ARDS) du FCT, Mallam Ibrahim Abubakar, a félicité les organisateurs d’avoir convoqué le dialogue, qui a attiré des participants de l’extérieur d’Abuja et au-delà des frontières du Nigeria pour assister à l’événement.

Selon lui, “on m’a informé que le but de ce dialogue interactif est de concevoir un plan politique pour l’avenir des pasteurs fulanis au Nigeria, ainsi que de galvaniser les idées et les discussions qui seront vitales pour les délibérations lors de la conférence sur la paix et le festival des arts et de la culture prévus l’année prochaine”.

“Il est réconfortant de constater que cette importante réunion a rassemblé des personnalités éminentes qui présenteront des documents bien pensés, visant à trouver des solutions durables aux défis des affrontements entre éleveurs et pasteurs dans certaines parties du Nigeria et de la région subsaharienne de l’Afrique.”

“Je souhaite sincèrement que cet événement ouvre la voie à des résolutions en faveur d’une coexistence pacifique durable, de la sécurité des vies et des biens, de l’unité et du développement de notre pays bien-aimé, le Nigeria.”

“Votre choix d’Abuja comme ville hôte pour cet important rassemblement ajoute de la crédibilité à nos efforts pour faire d’Abuja un centre de tourisme de conférence en Afrique et même dans le monde entier”.

“Je vous implore de faire bon usage de l’environnement serein, sûr et pacifique d’Abuja pour mener des délibérations fructueuses et sortir avec des recommandations et des résolutions réalisables”, a-t-il souligné.

Le dialogue, qui a débuté par des présentations de documents et des messages de bonne volonté de la part de dirigeants politiques, religieux et traditionnels, se terminera par un festival culturel de deux jours au siège de Miyetti Allah, au marché aux bestiaux de Maliya.

Leave A Reply

Your email address will not be published.