La plupart des candidats à la présidence de l’APC sont prêts à à reconnaître leur défaite, selon le président du comité de sélection

Détails avec Aanya Igomu, Abuja

0 21

#ElectionBuzzNig’23

Le président du Comité de sélection présidentielle de l’APC (All Progressives Congress), M. John Oyegun, a déclaré que tous les candidats à la présidence, sauf un, sont prêts à envisager un consensus.

M. Oyegun, qui est également ancien président national de l’APC, a déclaré cela lorsqu’il a présenté le rapport de sélection de son comité au président national de l’APC, le sénateur Abdullahi Adamu, au secrétariat national du parti à Abuja.

Il a noté que la volonté des aspirants de concéder leur candidature devrait aider le parti à réduire davantage le nombre de candidats avant les primaires prévues du 6 au 8 juin.

“Nous avons engagé chaque aspirant sur la question du consensus et c’est une agréable surprise que 98, 99% ont convenu que le parti est suprême et que quoi que le parti décide avec des consultations appropriées, ils étaient susceptibles d’accepter. Nous n’avons eu qu’une seule exception qui a dit oui, j’accepterai le consensus tant qu’il me sera proposé. Cela donne donc une grande marge de manœuvre dans les heures et les jours à venir pour réduire encore plus radicalement les effectifs. Mais finalement, nous pensons que nous ne devrions pas avoir peur d’une primaire contestée si quelqu’un insiste pour une compétition”, a indiqué M. Oyegun.

M. Oyegun a déclaré que 13 des 23 aspirants à la présidence avaient réussi l’exercice de sélection.

Selon l’ancien président national de l’APC, tous les candidats étaient éligibles sur la base de leurs documents, mais ils n’ont pas tous réussi l’évaluation de leurs réalisations et de leur capacité à devenir président.

“Qui êtes-vous, qu’avez-vous accompli, quelle est votre conception de la nation, que pensez-vous pouvoir apporter pour faire avancer la nation ? C’est sur cette base que nous avons établi notre liste finale de candidats, ce qui a réduit le nombre de candidats à 13. Nous aurions pu être un peu plus courts, mais nous voulions délibérément que les éléments les plus jeunes fassent surface, qu’ils soient vus, qu’ils soient remarqués et qui sait ?”, a ajouté M. Oyegun.

M. Oyegun a également dissipé les spéculations concernant l’ancien président nigérian, Goodluck Jonathan, comme candidat à la présidence de l’APC, en affirmant que l’ancien président n’a pas participé à l’exercice de sélection des candidats à la présidence de l’APC.

La liste des 13 candidats qui ont passé l’exercice de sélection n’a pas encore été publiée par le parti.

Le président national de l’APC, Abdullahi Adamu, a exprimé sa joie devant le nombre de jeunes qui ont manifesté leur intérêt pour la présidence.

“Nous recevrons le rapport sur chacun d’entre eux, nous l’examinerons au plus haut niveau du parti, et nous verrons comment aborder la prochaine convention qui a l’autorité ultime sur qui prendra le drapeau de notre parti”, a précisé M. Adamu.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.