Un expert médical préconise de criminaliser l’automédication

0 31

Un expert médical, Dr Nuhu Sule, a recommandé que des sanctions spécifiques soient définies contre les personnes qui s’adonnent à l’automédication.

Sule, qui a fait cette recommandation dans une interview à Kaduna, a déclaré qu’une telle mesure était souhaitable compte tenu de l’effet dévastateur de l’automédication.

Il a fait entendre que de plus en plus de personnes avaient pris l’habitude de prendre des médicaments sans se soumettre à un diagnostic approprié, d’où la nécessité d’une loi qui stipulerait des sanctions pour servir de dissuasion.

“L’automédication est la pratique d’un individu qui utilise des médicaments ou des substances disponibles pour traiter des symptômes ou des conditions diagnostiqués par lui-même.

“En général, la pratique de l’automédication s’applique à toute affection ou condition qu’une personne peut traiter sans l’aide d’un professionnel de la santé.

“Les risques potentiels de l’automédication dans le cas d’états de santé graves comprennent un auto-diagnostic incorrect, un risque accru d’interactions avec des médicaments ou des compléments, un choix incorrect de la thérapie, ainsi que le risque de dépendance et d’abus”, a-t-il révélé.

Sule, qui est médecin au ministère de la Santé de l’État de Kaduna, a noté que les habitants semblaient considérer l’automédication comme un raccourci vers le traitement.

Selon lui, un tel pari peut entraîner un coût d’intervention élevé. Il a donc conseillé aux habitants de ne pas avoir recours à cette pratique afin d’éviter tout effet négatif sur leur santé.

Leave A Reply

Your email address will not be published.