La Russie contrôle “environ 20 %” de l’Ukraine, selon Volodymyr Zelensky

0 565

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré jeudi que les forces russes contrôlent actuellement environ 20 % du territoire ukrainien. Par ailleurs, la Russie resserre son emprise sur la ville stratégique de Severodonetsk, dans le Donbass, au 99e jour d’une guerre qui pourrait durer “de nombreux mois”, met en garde Washington. Suivez notre direct consacré à la journée du 2 juin.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré que les troupes russes contrôlent “environ 20 %” de l’Ukraine actuellement, soit près de 125 000 km². Cela comprend la Crimée – annexée par la Russie – et le territoire dans l’Est tenu par les séparatistes soutenus par Moscou depuis 2014.

“Aujourd’hui, environ 20 % de notre territoire est sous contrôle des occupants, c’est beaucoup plus que le territoire de tous les pays du Benelux”, a indiqué Volodymyr Zelensky, dans un message dont la présidence ukrainienne a envoyé aux journalistes la version originale. Par comparaison, les forces russes contrôlaient déjà, avant l’invasion de l’Ukraine le 24 février, “plus de 43 000 km²”, a-t-il ajouté.

L’offensive russe se poursuit dans l’est de l’Ukraine, et notamment à Severodonetsk où “les Russes tiennent quasiment la totalité” de la ville, explique notre envoyé spécial Jonathan Walsh. Ce dernier rappelle aussi “à quel point Severodonetsk est stratégique pour la suite de la bataille dans le Donbass”.

Le président sénégalais Macky Sall, président en exercice de l’Union africaine, se rend jeudi en Russie pour s’entretenir vendredi avec son homologue russe Vladimir Poutine à Sotchi, ont indiqué ses services dans un communiqué.

Cette visite “s’inscrit dans le cadre des efforts que mène la présidence en exercice de l’Union pour contribuer à l’accalmie dans la guerre en Ukraine, et à la libération des stocks de céréales et de fertilisants dont le blocage affecte particulièrement les pays africains”, ont-ils précisé.

Après l’échec de leur offensive-éclair pour faire tomber le régime de Kiev, les forces russes se concentrent sur la conquête de la région du Donbass, où se joue désormais une guerre d’usure après bientôt trois mois de conflit.

“La situation la plus difficile est dans la région de Louhansk, où l’ennemi essaie de déloger nos troupes de leurs positions”, selon le commandant en chef des forces armées ukrainiennes, Valeri Zaloujny, cité dans un communiqué de l’armée publié dans la nuit de mercredi à jeudi. “L’ennemi a un avantage opérationnel en termes d’artillerie”, a-t-il concédé lors d’une conversation téléphonique mercredi avec le chef d’état-major français des armées, le général Thierry Burkhard, selon Kiev.

“Cela soulève la question de la transition la plus rapide possible de nos unités vers des armes du type de celles de l’Otan. Cela sauverait des vies”, a plaidé le général ukrainien, qui attend des livraisons de systèmes de lance-missiles plus puissants promis par le président américain Joe Biden, à même de changer le rapport de force militaire sur le terrain.

 

Avec France 24

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.