Renforcement des relations commerciales entre le Nigeria et l’Afrique du Sud

Article de Ifeoma Owoh

0 27

Le Nigeria représente 64% du commerce de l’Afrique du Sud en Afrique de l’Ouest. Le volume des échanges entre le Nigeria et l’Afrique du Sud dépasse largement les cinq milliards de dollars américains, le pétrole brut étant la principale marchandise.

Au cours des deux dernières années, l’Afrique du Sud a importé des marchandises d’une valeur de plus de trois milliards de dollars du Nigeria, ce qui montre l’importance du Nigeria pour l’Afrique du Sud en matière de commerce et de transactions commerciales.

Récemment, une réunion des parties prenantes s’est tenue à Lagos, au Nigeria, où les participants ont demandé l’assouplissement des restrictions en matière de visa entre le Nigeria et l’Afrique du Sud afin d’améliorer les relations bilatérales entre les deux pays.

Les relations entre le Nigeria et l’Afrique du Sud remontent au 21 février 1994, date à laquelle Abuja a établi des relations diplomatiques officielles avec Pretoria après la fin du régime de l’apartheid. Avant cela, le Nigeria était membre des États de la ligne de front dans la lutte et le combat contre le gouvernement répressif de l’apartheid en Afrique du Sud.

Pendant le régime d’apartheid, les fonctionnaires nigérians étaient tenus de payer une taxe Mandela obligatoire pour soutenir le Congrès national africain dans sa lutte contre le régime d’apartheid en Afrique du Sud. Il y a également eu le Fonds de secours pour l’Afrique du Sud, lancé par le Nigeria pour la libération de l’Afrique du Sud des chaînes de l’apartheid.

Le Nigeria a considéré l’Afrique du Sud comme une partie de son territoire pendant les années d’apartheid. En conséquence, le Nigeria a délivré plus de trois cents passeports à des Sud-Africains désireux de voyager à l’étranger au cours de ces années éprouvantes.

Outre le fait que le Nigeria et l’Afrique du Sud sont d’anciennes colonies britanniques dotées de missions diplomatiques à Abuja et Pretoria, les deux pays sont membres du Commonwealth des Nations et de l’Union africaine (UA).

Les deux pays frères ont contribué à promouvoir les idéaux panafricains en assurant un leadership continental efficace. Le Nigeria et l’Afrique du Sud ont également rallié d’autres dirigeants africains et mondiaux pour rétablir la paix et la stabilité dans certains pays africains en difficulté. Par exemple, ils ont tous deux soutenu la naissance du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) et de l’Union africaine, et ont également créé une commission conjointe pour faciliter et promouvoir la renaissance de l’Afrique.

Toutefois, plusieurs problèmes continuent de peser sur les relations entre les deux pays. Le plus important est le cas des attaques xénophobes visant les immigrants, en particulier les Nigérians et autres ressortissants africains en Afrique du Sud.

À la suite des attaques xénophobes de 2019, l’Afrique du Sud a présenté des excuses au Nigeria pour les attaques visant ses citoyens dans ce pays d’Afrique australe. Mais plus que des excuses, les analystes politiques estiment que les dirigeants sud-africains devraient redoubler d’efforts pour engager leurs jeunes dans des conversations continues, ouvertes et constructives sur le respect de l’humanité et la lutte contre les attaques xénophobes contre leurs compatriotes africains.

Le Nigeria et l’Afrique du Sud partagent des objectifs communs de promotion du commerce africain et se sont engagés à accélérer les relations en matière de politique étrangère, de culture, d’agriculture et de santé.

Il ne serait donc pas déplacé que les deux pays mettent en œuvre une politique de visa à l’arrivée similaire à celle que le Nigeria a mise en place avec le Kenya pour faciliter les affaires.

Le système de visa électronique est déjà mis en œuvre par les deux pays. Ce système devrait contribuer à rationaliser et à moderniser la procédure de demande de visa pour les voyageurs entre le Nigeria et l’Afrique du Sud.

En tant que plus grandes économies d’Afrique, de nombreux pays africains attendent d’eux qu’ils les guident vers l’intégration et la renaissance de l’Afrique. Ils ne peuvent donc pas se permettre d’hésiter. Les relations diplomatiques devraient donc être plus solides que ce qu’elles sont aujourd’hui.

Les Sud-Africains devraient également considérer les Nigérians comme leurs frères et sœurs et cesser immédiatement toute forme d’attaque xénophobe à l’encontre non seulement des Nigérians, mais aussi de tout ressortissant africain, et encourager les relations commerciales entre les pays africains.

 

Traduction de Mourtada Nanzif Adékounlé

Leave A Reply

Your email address will not be published.