Les médias exhortés à faire preuve de patriotisme sur les questions de sécurité nationale

Propos receueillis par Nokai Origin,

0 23

La nécessité pour les médias et les experts de l’information d’être réactifs et patriotiques sur les questions relatives à la sécurité nationale a été réitérée comme catalyseur d’un Nigeria uni, sécurisé et pacifique.

C’est ce qu’a affirmé le chef d’état-major de l’armée de terre (COAS), le lieutenant général Faruk Yahaya, le lundi 30 mai 2022, en déclarant l’ouverture de l’atelier médias 2022 de la Direction des relations publiques de l’armée de terre (DAPR), au quartier général de la 3e division de l’armée nigériane, au cantonnement Maxwell Khobe, à Jos.

Le COAS, qui était représenté par l’officier général commandant (GOC) de la 3e division et commandant de l’opération SAFE HAVEN, le général de division Ibrahim Ali, a souligné la nécessité pour les médias d’être réactifs et patriotiques sur les questions relatives à la sécurité nationale afin de promouvoir la cohésion et la stabilité nationales.

Sur le thème : “Communication sensible aux conflits, patriotisme et reportage médiatique positif dans un environnement commun”, le COAS a révélé que l’atelier était opportun et nécessaire étant donné les défis sécuritaires auxquels le pays est confronté.

Le général Yahaya a en outre souligné que les médias sont une partie prenante essentielle pour surmonter les problèmes de sécurité auxquels la nation est confrontée, d’où la nécessité de délibérations stimulantes pour proposer des solutions.

Dans son discours d’ouverture, un ancien directeur de l’information de la défense, le général de division Chris Olukolade (retraité), a observé que les progrès technologiques mondiaux ont nécessité le changement de paradigme dans la gestion de l’information, où les batailles sont menées dans le domaine des médias.

Il a exhorté les médias à éviter le sensationnalisme et les fausses nouvelles, ajoutant qu’ils pouvaient mettre en danger la sécurité nationale.

Auparavant, le directeur des relations publiques de l’armée (DAPR), le général de brigade Onyema Nwachukwu, a fait valoir que l’atelier sera axé sur des questions qui favoriseront la confiance et la compréhension mutuelles entre l’armée nigériane, les médias et le reste de la société.

Cet atelier, a-t-il ajouté, est destiné à améliorer les capacités et les compétences du personnel de l’armée nigériane, des médias et des autres parties prenantes.

Il a également salué les efforts de développement du chef d’état-major de l’armée et l’approbation de l’atelier de sensibilisation aux médias sociaux pour les officiers et les soldats de l’armée nigériane, tout en enjoignant les participants à profiter de l’atelier des médias pour améliorer leur capacité de gestion de l’information.

L’atelier a réuni les anciens directeurs de l’information de la défense, le général de division Chris Olukolade (retraité) et le général de division Rabe Abubarkar, l’ancien directeur des relations publiques de l’armée, le général de brigade Sani Kukasheka Usman (retraité), les directeurs des relations publiques des services frères, les officiers d’état-major du quartier général de la 3e division, les officiers supérieurs, les membres des médias et les experts en gestion de l’information, ainsi que les porte-parole des agences de sécurité.

Ces informations sont contenues dans un communiqué publié par le directeur des relations publiques de l’armée, le général de brigade Onyema Nwachukwu.

Leave A Reply

Your email address will not be published.