Dossier de corruption: le tribunal accorde à Okorocha une caution de 500 millions de naira

0 54

Une Haute Cour fédérale de justice siégeant à Abuja, au Nigeria, a accordé une caution au sénateur Rochas Okorocha d’un montant de 500 millions de naira et d’une garantie du même montant.

L’aspirant à la présidentielle et ancien gouverneur de l’État d’Imo, dans le sud du Nigeria, Rochas Okorocha, et son co-accusé, Anyim Nyerere, ont également été libérés sous caution. Ils font tous l’objet de 17 chefs d’accusation pour blanchiment d’argent par l’agence anti-corruption du Nigeria, la Commission de lutte contre des crimes économiques et financiers (EFCC).

A lire aussi: Fraude de 2,9 milliards de naira: Okorocha nie les faits, reste en garde à vue à l’EFCC

Le juge Inyang Ekwo, tout en statuant sur la demande de libération sous caution déposée par Okorocha, a également ordonné que l’accusé doit avoir un garant qui doit être un citoyen nigérian responsable ayant une propriété foncière d’un montant équivalent à la caution accordée à Okorocha.

Le juge a également ordonné à Okorocha de déposer son passeport international au greffe du tribunal et de ne pas voyager en dehors de la juridiction du tribunal sans l’autorisation de ce dernier.

De même, il a ordonné au greffe du tribunal d’informer le Service d’immigration du Nigeria que le passeport international d’Okorocha était sous sa garde.

Le juge Ekwo a toutefois ordonné que l’ancien gouverneur reste sous la garde de l’EFCC jusqu’à ce que les conditions de sa libération sous caution soient entièrement remplies.

Dans sa réponse, l’avocat d’Okorocha, Okey Amaechi, a informé la cour que son client était prêt à remplir les conditions de sa libération sous caution.

Rappelons que l’ancien gouverneur de l’État d’Imo a été arrêté pour blanchiment d’argent par l’agence anti-corruption du Nigeria, la Commission de lutte contre des crimes économiques et financiers (EFCC).

Leave A Reply

Your email address will not be published.