Nigeria: AGRA va autonomiser 300 000 petits exploitants agricoles à Kaduna

0 21

Afin d’accroître la productivité des agriculteurs nigérians et de renforcer la résilience climatique, l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) a dévoilé un programme de renforcement des capacités pour 300 000 petits exploitants agricoles dans l’État de Kaduna.

S’exprimant lors du lancement du programme de formation à Kaduna, le responsable du programme AGRA dans l’État, Dr Esther Ibrahim, a noté que le programme vise à transformer le système alimentaire en Afrique, en particulier dans les pays confrontés à de graves problèmes de changement climatique comme le Nigeria.

D’après Ibrahim, le projet soutiendrait 300 000 agriculteurs de Kaduna dans la chaîne de valeur des cultures, en particulier le maïs, le soja et les tomates, en renforçant leurs compétences entrepreneuriales et leur participation au marché.

Elle a expliqué que “le projet est un consortium avec d’autres parties prenantes essentielles le long de la chaîne de valeur pour fournir une expertise, un marché, un financement et un soutien à la vulgarisation, l’objectif global étant de faire en sorte que l’Afrique soit en mesure de se nourrir avec des aliments de qualité.”

Selon elle, l’AGRA s’est appuyée sur les performances du partenariat entre le gouvernement de Kaduna et d’autres organisations telles que “Tomato Jos” pour créer un marché favorable aux produits.

Pour sa part, le commissaire à l’agriculture de l’État de Kaduna, Malam Ibrahim Husein, a précisé que le développement favoriserait la production agricole de l’État, ajoutant que le gouvernement de l’État a invité les investisseurs dans les industries agro-industrielles pour stimuler le développement agricole.

“Certains investisseurs ont construit des usines de mélange d’engrais dans l’État et ont réalisé 35 000 analyses de sol adaptées à différentes cultures et produit des cartes pour différentes chaînes de valeur”, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, M. Husein a qualifié le programme AGRA d’opportun, suite à la guerre entre la Russie et l’Ukraine qui a affecté la production mondiale de céréales, notamment de blé, et a déclaré que l’État de Kaduna avait pris des mesures pour combler le déficit céréalier du Nigeria.

Leave A Reply

Your email address will not be published.