Le Nigeria et le Mozambique approuvent le déploiement de l’Internet par SpaceX

0 33

SpaceX a annoncé que son aile de service Internet par satellite, Starlink, a été approuvée au Nigeria et au Mozambique. Selon la carte de couverture de Starlink, le service sera actif au Nigeria au cours du troisième trimestre de cette année, tandis que le Mozambique le sera au quatrième trimestre.

D’autres pays africains, dont l’Afrique du Sud, indiquent “à partir de 2023” comme date de couverture estimée du service.

Selon Starlink, il sera en mesure de fournir des vitesses comprises entre 150 et 500 Mbps dès qu’il disposera d’un nombre suffisant de satellites en orbite.

En Afrique du Sud, l’Autorité indépendante des communications (ICASA) a confirmé qu’elle avait entamé des discussions avec SpaceX concernant l’approbation réglementaire dans le pays.

Cependant, Starlink doit faire face à de nombreux défis pour son déploiement en Afrique du Sud.

L’un d’eux est la nouvelle réglementation sur l’émancipation des Noirs introduite pour les fournisseurs de télécommunications sud-africains, laquelle a créé une incertitude quant à l’autorisation de lancement du service dans le pays.

Selon la nouvelle réglementation, SpaceX devra obtenir une licence de l’ICASA pour devenir un fournisseur de services Internet (ISP) dans le pays.

SpaceX devra également obtenir une licence pour utiliser le spectre des fréquences radioélectriques afin de transférer les signaux de ses satellites vers les terminaux des clients.

En avril 2021, l’ICASA a publié une réglementation qui vise à obliger les fournisseurs d’accès à Internet à être détenus à 30 % par des Noirs.

L’organisme de réglementation exige également que les groupes précédemment défavorisés détiennent 30 % du capital d’un FAI, ce qui inclut les Noirs, les femmes, les personnes handicapées et les jeunes.

Cependant, SpaceX est une entité privée, le trust d’Elon Musk détenant 47,4 % du capital et les employés détenant une certaine partie de l’entreprise.

L’ICASA n’a pas encore annoncé la date d’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation.

Le régulateur a également mentionné qu’il ne délivrerait pas de nouvelles licences aux fournisseurs de services Internet qui ne respectent pas l’exigence de propriété noire.

Leave A Reply

Your email address will not be published.