Une ONG distribue des serviettes hygiéniques à des jeunes filles vulnérables

Propos recueillis par Edward Samuel, Abuja

0 33

Selon les dires, les femmes et les filles sont vulnérables par nature et méritent d’être aimées, afin d’améliorer leur statut socio-économique dans la société.

Telle est l’affirmation d’une organisation non gouvernementale connue sous le nom de Initiative des jeunes ambassadeurs contre l’abus de drogues, YAADIA.

Le directeur général de l’organisation, Saifullahi Khalil Usman, qui a fait cette déclaration lors de la campagne de sensibilisation contre la maltraitance des enfants et l’hygiène personnelle à Abuja, la capitale du pays, a déclaré que l’organisation apporterait des solutions aux vulnérabilités prolongées et bien documentées des enfants qui manquent de protection sociale.

Des efforts coordonnés et soutenus

La complexité des défis auxquels sont confrontés la croissance et le développement des petites filles exige des efforts coordonnés et soutenus.

Khalil Usman a déclaré qu’il fallait comprendre ces défis dans la mesure où ils affectent les petites filles, en particulier les plus vulnérables qui vivent dans la rue, sont victimes de mariages d’enfants, de violences sexuelles et sexistes, de trafic et de toxicomanie.

S’exprimant lors de l’événement, le jeune PDG Saifullahi Usman a déclaré que le programme de sensibilisation de l’initiative des jeunes ambassadeurs contre l’abus de drogues, YAADIA, en collaboration avec le parlement des enfants des rues.

Le projet vise à faire comprendre aux jeunes filles que les règles ne sont pas quelque chose dont elles doivent avoir honte, mais qu’il s’agit d’un processus naturel qui rend chaque femme ou jeune fille spéciale.

“Cet événement est organisé pour encourager les filles vulnérables non seulement à avoir accès à des serviettes hygiéniques et à être éclairées, mais aussi à élever leur voix contre les tabous et les mythes associés aux menstruations.

Dans le monde entier, des filles luttent pour rester à l’école lorsque leurs besoins en matière d’hygiène menstruelle sont oubliés ou ignorés. Pour certaines, elles ne peuvent pas rester à l’école lorsque leurs vêtements sont tachés et qu’elles se font taquiner par les garçons”, a-t-il affirmé.

Le jeune PDG a déclaré que cela ne peut être réalisé que si les objectifs de développement durable 1 à 17 sont atteints.

“Tant que le monde entier ne sera pas capable de s’attaquer à la pauvreté, à la faim zéro, à la question de l’égalité des sexes, pour n’en citer que quelques-uns, les femmes continueront d’être reléguées au second plan. L’accès aux produits menstruels doit être une priorité pour les entreprises manufacturières, et le gouvernement à tous les niveaux doit veiller à ce que les femmes et les jeunes filles aient accès aux produits menstruels”, a-t-il ajouté.

Le PDG Saifullahi Khalil Usman, âgé de 16 ans, a déclaré que la menstruation n’est pas un problème de femmes mais un problème humain qui nécessite l’inclusion des deux sexes, il a exhorté les écoles privées et publiques à avoir accès aux produits pour encourager les filles à venir et à rester à l’école.

Il a déclaré que lorsque les filles abandonnent l’école à un âge précoce, elles ont moins de chances de reprendre leurs études, ce qui les rend vulnérables au mariage précoce, à la violence et aux relations sexuelles forcées. Les avantages plus importants qui découlent de l’éducation des femmes et des filles comprennent la diminution des taux de mortalité maternelle, infantile et juvénile ainsi que de la pauvreté.

“Les deux sexes doivent être sensibilisés à l’hygiène menstruelle afin qu’ils puissent se soutenir mutuellement. Le gouvernement doit également veiller à ce que les enfants aient accès à des toilettes et à de l’eau propre, car cela entrave également la participation à l’école. Nous devons encourager et sensibiliser à l’hygiène et apprendre aux écoliers, aux membres de la communauté, en particulier ceux qui vivent dans la rue et les personnes vulnérables, à utiliser des serviettes hygiéniques réutilisables”, a-t-il expliqué.

À la fin de la campagne de sensibilisation à l’hygiène personnelle, des milliers de serviettes hygiéniques ont été distribuées par l’organisation afin d’encourager les jeunes filles et de leur apprendre à les utiliser correctement.

Leave A Reply

Your email address will not be published.