L’Ukraine en tête des débats au Forum économique mondial 2022

0 40

L’Ukraine est en tête de l’ordre du jour de la réunion de quatre jours des chefs d’entreprise mondiaux au Forum économique mondial, qui a véritablement démarré lundi avec une allocution vidéo du président ukrainien Volodymyr Zelenskiy.

“Il s’agit de la plateforme économique la plus influente du monde, où l’Ukraine a quelque chose à dire”, a déclaré M. Zelenskiy dans son discours vidéo quotidien dimanche soir.

La réunion du WEF émerge d’une interruption de plus de deux ans due à la pandémie de coronavirus, et d’un report de janvier à mai ; cependant, les hommes politiques, les cadres et les universitaires russes sont totalement absents de l’événement.

Par le passé, les institutions russes telles que son fonds souverain, ses banques d’État et ses entreprises privées ont organisé certaines des fêtes les plus clinquantes, servant du caviar noir, du champagne millésimé et du foie gras.

Outre la crise ukrainienne, la reprise post-pandémique, la lutte contre le changement climatique, l’avenir du travail, l’accélération du capitalisme participatif et l’exploitation des nouvelles technologies figurent parmi les thèmes qui seront abordés à Davos.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, le chancelier allemand, Olaf Scholz, et le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, figurent parmi les dirigeants qui doivent s’exprimer lors de la réunion.

Agenda commercial

Dans le cadre de l’ordre du jour, les discussions devraient se concentrer sur la détérioration des marchés financiers et de l’économie mondiale.

Après une forte reprise après la récession déclenchée il y a deux ans par le début de la pandémie, de nombreuses menaces pèsent désormais sur cette reprise, ce qui a conduit le Fonds monétaire international à revoir à la baisse ses prévisions de croissance mondiale pour la deuxième fois depuis le début de l’année.

L’inflation due à l’effondrement des chaînes d’approvisionnement est apparue comme un problème l’année dernière, en particulier dans l’économie américaine.

Ce problème a été aggravé depuis le début de l’année 2022 par des événements tels que l’invasion de l’Ukraine par la Russie et les vagues de confinement COVID-19 en Chine, qui ont bloqué la reprise.

Pendant ce temps, la réunion du WEF n’a peut-être pas retrouvé son niveau d’avant la pandémie, pendant que l’aéroport de Zurich s’attende à ce que le nombre de vols soit environ deux tiers des niveaux précédents ; mais son retour est un soulagement bienvenu pour le pays hôte, avec l’espoir de stimuler le tourisme et d’augmenter les revenus du secteur par le biais des hôtels et des restaurants de la station de ski.

“C’est un autre pas vers le retour à la normale”, a révélé la semaine dernière Samuel Rosenast, porte-parole de l’office du tourisme local.

Leave A Reply

Your email address will not be published.