Nigeria : une agence offre une formation à 50 personnes sur l’agriculture mécanisée abordable

0 58

L’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) estime que le secteur agricole nigérian a contribué à hauteur de 22,35 % au produit intérieur brut (PIB) du pays entre janvier et mars 2022.

Avec plus de 70% de la population nigériane engagée dans l’agriculture, l’industrie est facilement la plus importante pour la croissance du pays.

Cependant, les acteurs du secteur soulignent un certain nombre de problèmes qui continuent à entraver l’optimisation du secteur.

La question de la mécanisation de l’agriculture et de la hausse du coût des équipements agricoles, qui empêche de nombreux petits exploitants de contribuer à la production agricole du Nigeria, est l’une des plus urgentes.

C’est dans ce contexte que C Woermann Nigeria, en partenariat avec STIHL Allemagne, mène des initiatives de développement des capacités pour exposer les petits exploitants agricoles à une mécanisation abordable qui peut contribuer à réduire le coût des opérations agricoles.

S’exprimant lors d’une session de formation qui s’est déroulée à l’IITA d’Ibadan, M. Klaus Okunowski, directeur général de C Woermann Nigeria, a déclaré que l’entreprise est consciente que les agriculteurs nigérians ont un besoin urgent de soutien pour les aider à passer d’une agriculture de subsistance à des méthodes modernes qui amélioreront la productivité et la croissance des entreprises.

“Avec des équipements tels que la gamme STIHL 230 (motoculteurs, tarières, débroussailleuses, etc.), les agriculteurs peuvent économiser des coûts qui auraient été consacrés à l’embauche de main-d’œuvre agricole ou au remplacement de nombreuses pièces d’équipement, et ils auront plus de temps à consacrer à des activités productives, sans compter les économies réalisées”, a ajouté M. Okunoski.

Il a applaudi STIHL et l’Institut international d’agriculture tropicale (IITA) pour leur soutien à C Woermann.

Prenant également la parole, M. Debo Akande, responsable de l’agrobusiness et de la mécanisation à l’IITA d’Ibadan, a déclaré : “La science et les données nous ont montré que la mécanisation est l’avenir de l’agriculture et que la meilleure façon d’accroître l’adoption de la technologie agricole est de fournir des solutions de mécanisation abordables.”

L’expert, qui est également le conseiller exécutif du gouverneur de l’État d’Oyo pour l’agroalimentaire, a souligné la nécessité de programmes de renforcement des capacités pour soutenir la croissance du secteur.

Une agropreneuse et participante à l’événement, Mme Ogunleye Modupe, a abondé dans le même sens, affirmant que des formations comme celle-ci ont la capacité d’ouvrir les yeux des petits exploitants agricoles sur des leçons cruciales qui pourraient les aider à améliorer leur production agricole globale.

“Je pense que le gouvernement devrait s’associer au secteur privé pour former les agriculteurs à une mécanisation abordable afin d’améliorer le rendement”, a-t-elle ajouté.

De son côté, Mlle Onome Ayide, responsable du marketing chez C Woermann Nigeria, a déclaré : “Nous sommes conscients de l’importante lacune que le développement des capacités permettra de combler pour que le Nigeria réalise son potentiel agricole. Notre objectif est de continuer à équiper et à donner aux agriculteurs la formation et le soutien technique qui les aideront à se développer.”

Elle a également mentionné que le programme est l’un des nombreux programmes que la société mène avec ses partenaires pour aider les agro-entrepreneurs nigérians à réaliser leur plein potentiel et à soutenir les efforts de sécurité alimentaire du pays.

Leave A Reply

Your email address will not be published.