Prochaine élections générales en 2023 : une ex-commissaire de l’État de Kwara rejoint la course à la Chambre des représentants

0 40

L’ancienne commissaire chargée de minéraux solides dans l’État de Kwara, Adenike Afolabi-Oshotimehin, affirme que les élections générales de 2023 produiront davantage de représentations féminines dans la gouvernance et l’espace politique du Nigeria.

Afolabi-Oshotimehin a fait cette déclaration après avoir soumis ses formulaires de nomination et d’expression d’intérêt pour le siège de la Chambre des représentants sur la plate-forme du All Progressives Congress (APC), pour la circonscription fédérale d’Ifelodun/Offa/Oyun.

Elle s’est exprimée après avoir soumis ses formulaires de nomination et d’expression d’intérêt à Abuja, vendredi.

Afolabi-Oshotimehin a noté qu’avec les efforts du Président Muhammadu Buhari et de la Première Dame, Aisha Buhari, elle pense que davantage de femmes candidates vont émerger et finalement remporter plus de postes électifs à travers le pays lors des élections générales de 2023.

Elle a déclaré : “Lorsque nous parlons de l’espace politique, jusqu’à présent, c’est le monde des hommes et cela semble toxique, mais en tant que parti, l’APC a rendu les choses faciles pour les femmes.

“Nous devons remercier le gouvernement de la mouvance politique APC, en particulier le Président et tous les gouverneurs que nous avons dans les États.

“Ils ont été en mesure d’identifier certaines femmes, étant donné que de nombreuses femmes ont été placées à des postes et qu’elles ont pu démontrer leurs capacités. Je dirai que cette fois-ci, les choses seront différentes de ce qu’elles étaient auparavant.”

“Avant maintenant, nous n’avions que 11 membres de la Chambre des représentants, nous avons deux gouverneurs adjoints, nous avons quatre sénateurs. Je pense que c’est peu par rapport au nombre total de femmes dans ce pays.

“Je pense qu’en 2023, compte tenu de tout ce que font nos dirigeants, du Président aux gouverneurs de nos différents États, le scénario va certainement changer et un certain nombre de nos aspirantes vont sortir gagnantes”, s’est réjouit Mme Afolabi-Oshotimehin.

Elle a également reconnu le rôle majeur assumé par le gouverneur Alhaji Abdulrahman Abdulrazaq de l’État de Kwara en matière d’inclusion des femmes dans la gouvernance, affirmant qu’il s’est merveilleusement bien comporté.

” Lors de son premier mandat, lorsque nous avons eu la première série de commissaires, nous avions 56,6 %, je ne pense pas qu’un autre État ait fait cela “, ajoutant que Kwara a dépassé les 35 % d’action positive, Kwara a été le premier à l’adopter en tant que loi.

“Je comprends qu’il y a beaucoup de groupes de pression, mais si vous regardez la population qui vote, vous verrez que les femmes ne peuvent pas être mises de côté parce qu’en termes de votes, nous avons un pourcentage élevé.

“Nous avons aussi le cerveau, nous avons la capacité intellectuelle, et nous sommes des créatrices.

“Avec tout cela et avec le soutien de nos dirigeants, je pense que nous allons aller loin et que le Nigeria en sera meilleur”, a expliqué Afolabi-Oshotimehin.

L’ancienne commissaire à l’agriculture et au développement de la jeunesse a également exprimé sa conviction qu’elle émergerait en tant que candidate de l’APC pour sa circonscription.

Elle a révélé : “Je suis prête pour les primaires du parti car j’ai toujours été une personne de terrain depuis que j’ai rejoint la gouvernance.”

Afolabi-Oshotimehin a souligné que depuis son arrivée à bord, elle a eu un impact positif sur les vies, en particulier celles des femmes, à travers divers projets, tout en soutenant le parti.

“Nous avons eu un impact sur de nombreuses vies. Mon nom n’est pas étrange, mon nom n’est pas nouveau. Nous avons eu beaucoup de projets. J’ai encouragé les femmes à divers titres”, a-t-elle déclaré.

Leave A Reply

Your email address will not be published.