Le poste frontalier conjoint Seme/Krake sera dirigé par le secteur privé

Propos recueillis par Shiktra Shalangwa

0 66

Les gouvernements du Nigeria et de la République du Bénin ont décidé d’inviter le secteur privé à gérer le poste frontalier conjoint de Sème/Krake afin de faciliter le commerce entre les deux pays et les communautés sous-régionales.

Cette décision a été annoncée dans un communiqué publié à l’issue de la réunion ministérielle sur l’opérationnalisation du poste frontalier conjoint de Sème/Krake, tenue à cet endroit (corridor Abidjan-Lagos).

Il a également été convenu que les défis qui entravent son bon fonctionnement seront relevés dans les deux ans par les deux pays avant d’être confiés au secteur privé.

Il convient de rappeler que la Commission de la CEDEAO, dans le cadre de la facilitation des transports du 10e Fonds européen de développement, financé par l’Union européenne, a construit et équipé le poste frontalier commun.

Le point culminant de l’événement a été la signature de l’accord bilatéral sur l’opérationnalisation du poste frontalier conjoint par l’honorable ministre d’État chargé du transport, Sen. Gbemisola Ruqayyah Saraki, au nom du gouvernement nigérian, tandis que son homologue, le ministre de l’économie et des finances, Romuald Wadagni, a signé au nom de la République du Bénin.

Leave A Reply

Your email address will not be published.