Changement climatique : le vice-président Osinbajo souhaite davantage d’engagements en Afrique, dans les Caraïbes et dans le Pacifique

Cyril Okonkwo

0 61

Le vice-président du Nigeria, Prof. Yemi Osinbajo, a appelé à davantage d’engagements entre les États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique pour leur permettre d’examiner et de traiter collectivement les questions qui les concernent, en particulier les questions relatives à la paix, la sécurité, le changement climatique et l’allègement de la dette.

Le porte-parole du vice-président, Laolu Akande, a révélé dans un communiqué que le professeur Osinbajo a fait cette déclaration vendredi lorsqu’il a reçu le secrétaire général de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OACPS), M. Georges Rebelo Pinto Chikoti, en visite de courtoisie à la Villa présidentielle.

“Je suis heureux que vous preniez la voie d’un engagement proactif avec les États membres. Je pense que c’est crucial car, comme pour toutes les organisations multilatérales, nous devons non seulement être constamment engagés avec les États membres, mais nous devons également comprendre ce qui se passe.

“Cela s’inscrit dans le cadre de votre objectif stratégique, qui est d’engager et de moderniser l’organisation, de rechercher des moyens de financement alternatifs et d’être plus efficace, c’est très louable et je suis très heureux de voir que c’est une étape que vous franchissez”, a déclaré le vice-président.

Félicitant l’organisation pour ses efforts et son engagement à restructurer pour une meilleure prestation de services, le vice-président a noté que “les États membres sont plus heureux lorsque les ressources sont dirigées vers des programmes qui leur profitent directement”.

Selon lui, “il suffit d’examiner les domaines thématiques que l’organisation a définis pour constater que certains d’entre eux requièrent une attention particulière, à savoir le thème de la paix et de la sécurité, le changement climatique et la stabilité environnementale”.

Sur la question du changement climatique, le vice-président a exhorté les pays en développement à adopter une position plus ferme, déclarant que “nous risquons de nous décevoir en prenant des engagements en faveur de la neutralité carbone dans les délais fixés par les pays plus riches, sans tenir compte de nos défis et de nos particularités.”

Le professeur Osinbajo a exhorté l’OACP, en tant qu’organisation concernée par la collaboration Sud-Sud, à “défendre certains des thèmes importants sur le changement climatique et notamment la perspective des pays en développement”.

Il a ajouté que, bien que la question de l’annulation de la dette des pays en développement gagne du terrain, “il est essentiel que les États africains fassent preuve d’audace et de force dans leur plaidoyer”.

“Je pense que l’une des principales initiatives que le Sud doit promouvoir aujourd’hui est la manière de répondre à ses besoins en matière de santé (bien sûr avec tout le soutien que nous pouvons obtenir des pays plus riches).”

Dans ses remarques, M. Georges Rebelo Pinto Chikoti a souligné que la visite au Nigeria faisait partie de sa tournée des États membres de l’OACPS pour parler des réformes et de la restructuration en cours dans l’organisation.

Il a intimé que l’OACPS s’efforce actuellement d’établir de nouvelles alliances et de renforcer les partenariats stratégiques, notamment avec l’Union européenne et d’autres organisations pour atteindre les objectifs fixés.

Le secrétaire général de l’OACPS a énuméré que l’organisation a constitué un comité de coordination interrégional, un forum d’affaires, une fondation culturelle et une assemblée parlementaire, entre autres, pour assurer l’efficacité du fonctionnement de l’organisme.

Il a reconnu les contributions du Nigeria aux États membres par le biais de la coopération technique au fil des ans et a salué le leadership du président Buhari et du vice-président dans la réalisation des objectifs du programme Technical Aid Corps du pays.

Le Secrétaire Général était accompagné lors de sa visite par le Ministre d’Etat aux Affaires Etrangères, Amb. Zubairu Dada ; l’Ambassadeur du Nigeria en Belgique, Amb. Obinna Onowu, parmi d’autres officiels de l’OACPS et du Ministère Fédéral des Affaires Etrangères.

Leave A Reply

Your email address will not be published.