Le Président Buhari fait ses adieux aux ministres sortants

Propos recueillis par Timothy Choji, Abuja

0 22

Le Président Muhammadu Buhari a fait ses adieux aux membres sortants du Conseil exécutif fédéral (FEC), affirmant qu’un nombre important d’entre eux ont été suffisamment équipés pour aspirer à des fonctions électives plus élevées, y compris le Bureau du Président.

S’exprimant lors d’une séance d’adieu pour les personnes nommées qui quittent le cabinet pour poursuivre des ambitions politiques, le Président a déclaré :

“Je ne doute pas que si le prochain président émerge parmi les anciens membres de ce cabinet, comme tout autre aspirant, il fera preuve d’une grande compétence et d’une prestation de services exceptionnelle. Cela fera partie de l’héritage que nous laisserons aux Nigérians.”

Le président, qui a félicité les fonctionnaires sortants pour avoir servi la nation de manière sacrificielle, “avec dignité et honneur”, avait, lors de la dernière réunion du FEC le mercredi 11 mai 2022, ordonné que tous les ministres et autres personnes nommées à des postes politiques qui aspirent à se présenter à des postes électifs lors des élections générales de 2023 démissionnent de leurs fonctions actuelles.

“Je constate que certains se sont conformés à cette directive et que d’autres sont en train de le faire.

“J’aimerais profiter de cette occasion pour saluer votre décision et votre courage de vous présenter aux élections et de vous conformer à ma directive.

“Je tiens également à vous remercier pour les services inestimables que vous avez rendus à la nation en tant que membres du cabinet.

“Je vous souhaite de réussir dans les prochaines élections et dans vos projets futurs”, a-t-il ajouté.

Des souvenirs inoubliables

Le président Buhari a déclaré aux ministres qu’en regardant en arrière, en tant que chef de l’équipe au fil des ans, il avait de bons souvenirs des discussions incisives et robustes lors des réunions du cabinet, du rendu des rapports de performance lors des sessions spéciales et des retraites présidentielles.

“En 2015, les citoyens de ce pays ont voté à une écrasante majorité pour que je devienne le président de cette nation sur la plateforme du All Progressives Congress (APC).

“La sélection des membres du Cabinet est passée par un processus minutieux afin que les meilleurs et les plus compétents puissent émerger. Les performances de cette classe de 2015 m’ont donné raison.

“En 2019, les Nigérians m’ont de la même manière réélu à la présidence. Là encore, la sélection est passée par un autre processus méticuleux.

“Cette réélection a été significative car elle a servi de référendum sur nos performances au cours du premier mandat et m’a incité à faire revenir certains membres du premier cabinet, soit dans leurs anciens ministères, soit réaffectés à d’autres secteurs.

“De nouveaux membres ont également été recrutés pour injecter des énergies, des compétences et des idées nouvelles afin d’améliorer l’exécution des programmes et des politiques du gouvernement.

“Grâce à ces mesures et à bien d’autres encore, je suis heureux de constater qu’un nombre important de membres du cabinet sont désormais suffisamment armés pour aspirer à des fonctions électives plus élevées, y compris au poste de président. Cela montre l’impact de l’expérience acquise en tant que membres du Conseil exécutif fédéral”, a-t-il expliqué.

Le Président a reconnu qu’avant que certains d’entre eux ne rejoignent son cabinet, ils avaient fait leurs marques dans d’autres domaines en tant que gouverneurs, législateurs, entrepreneurs et professionnels de base.

Il a ajouté que l’expérience et l’expertise qu’ils ont apportées à son cabinet ont permis un développement considérable dans divers secteurs et la réalisation de programmes gouvernementaux.

“Il s’agit notamment des infrastructures, de l’agriculture, des systèmes de santé, de la gestion financière, de l’administration de la justice et de la mise en place de systèmes de protection sociale”, a-t-il ajouté.

Combler le vide

Notant que le départ de certains membres du cabinet a sans aucun doute créé un vide qui doit être comblé, le Président a déclaré que les nominations seraient faites sans délai afin que les affaires de la gouvernance ne souffrent pas.

Le Président Buhari a exhorté les membres restants du cabinet à faire preuve de plus de diligence, de résilience et d’engagement pour mieux servir les Nigérians, déclarant : ” le voyage vers la ligne d’arrivée est encore très loin. Comme toujours, il y aura des défis à relever, des programmes à réaliser et des politiques à mettre en œuvre.

“Vous devez donc vous préparer à travailler davantage et à viser des réalisations plus importantes. La détermination à laisser un héritage important aux Nigérians ne doit jamais être compromise”, a déclaré le Président aux membres de son cabinet.

Les membres sortants suivants du FEC étaient présents à la séance d’adieu : Les ministres des transports, Rotimi Amaechi ; des affaires du delta du Niger, Godswill Akpabio ; de la science, de la technologie et de l’innovation, Ogbonnaya Onu ; du pétrole, Timipre Sylva ; du travail et de l’emploi, Chris Ngige.

Les autres sont le procureur général et ministre de la justice, Abubakar Malami, le ministre d’État chargé du développement des mines et de l’acier, Uche Ogah, la ministre des affaires féminines, Pauline Tallen, et le ministre d’État chargé des affaires du delta du Niger, Chief Tayo Alasoadura.

Le ministre d’État à l’éducation, Emeka Nwajiuba, qui avait déjà présenté sa démission, n’était pas présent à la séance d’adieu.

S’exprimant au nom des ministres sortants, M. Akpabio a remercié le Président de leur avoir donné l’opportunité de servir et de contribuer à la construction de la nation.

Il a décrit le travail avec le Président comme une ”expérience fantastique et enrichissante”, ajoutant qu’au moment où ils se retirent, ils continueront à être de grands disciples de Buhari.

“Alors que nous nous retirons du FEC, je veux que vous sachiez que vous avez des disciples en nous. Je veux que vous sachiez qu’il est temps pour nous de propager le buharisme.

“Je veux que vous sachiez que nous allons travailler en étroite collaboration avec le ministre de l’information et de la culture pour transmettre votre message de transformation, d’amour, de patience et de sagacité administrative aux Nigérians”, a-t-il déclaré.

Le ministre du Delta du Niger a dit au Président que ses interactions avec ses collègues quittant le cabinet ressemblaient à l’histoire de la pièce espagnole “tristesse et joie”.

“La tristesse dans le sens où nous allons manquer l’interaction quotidienne et hebdomadaire continue avec un Père et apprendre de lui ; la joie parce que nous avons maintenant l’occasion d’aller vers un public plus large au Nigeria pour parler davantage de vos réalisations pour ce pays. “

Louant le profond patriotisme du président, M. Akpabio a déclaré qu’il était le “meilleur président que le Nigeria ait pu avoir à un moment où les circonstances étaient difficiles.”

Il a prié Dieu tout-puissant d’accorder au président un mandat réussi et de protéger sa famille, ajoutant :

“Que l’un d’entre nous vous succède afin de poursuivre les bons héritages que vous avez laissés sur le terrain. Nous avons vu et nous connaissons votre vision. Nous savons où vous voulez que le pays soit.”

Leave A Reply

Your email address will not be published.