EndSARS : le gouvernement de l’Etat d’Osun dédommage les victimes

Détails avec Yinka Salaam, Osogbo

0 16

Le gouvernement de l’État d’Osun, dans le sud-ouest du Nigeria, a indemnisé 13 victimes de brutalités policières à hauteur de cinquante-trois millions deux cent quatre-vingt-dix mille nairas seulement. (N53,290,000.00).

Lors de la remise des chèques aux bénéficiaires, le gouverneur Adeboyega Oyetola a déclaré que ce geste était conforme à la directive du gouvernement fédéral, ainsi qu’aux conclusions du comité d’enquête judiciaire mis en place pour enquêter sur les brutalités policières, les violations des droits de l’homme et les meurtres extrajudiciaires connexes.

Il a déclaré que cette initiative était un nouveau témoignage de l’engagement du gouvernement en faveur de la paix, de la justice et de l’État de droit, soulignant que le motif était une quête délibérée pour redresser les torts du passé et mettre l’État sur la voie de la guérison.

On se souviendra que le groupe, dirigé par le juge retraité de la Haute Cour, le juge Akinwale Oladimeji, a été chargé d’examiner les cas d’agression, d’arrestation illégale, de meurtre, de brutalité et d’autres formes de violation des droits par les officiers et les hommes de l’escouade spéciale anti-braquage (SARS) de la police nigériane, qui a été dissoute.

Cette décision fait suite à la manifestation nationale EndSARS et aux allégations et agitations qui ont suivi.

Selon le gouverneur, la remise des chèques aux victimes est une mise en œuvre de la composante financière des recommandations, conformément à la directive du gouvernement fédéral, qui a soumis le rapport du groupe au gouvernement fédéral.

“Le groupe a recommandé dans son rapport la somme de 53 290 000 N comme compensation pour les 13 des 21 cas entendus.

“Cela confirme que notre administration est consciente du fait qu’aucune société ne peut réellement progresser lorsque le règne de l’injustice, de l’inégalité et de l’anarchie est encouragé à prospérer.

“Cela confirme également notre engagement à maintenir continuellement la paix, à garantir la sécurité des vies et des biens des citoyens et à faire avancer la cause des agences de sécurité en fournissant des architectures de sécurité de pointe”.

Le gouverneur Oyetola a appelé les citoyens à continuer à respecter la loi et à toujours faire preuve des vertus de l’éthique Omoluabi qui fait la renommée d’Osun. Il a déclaré que l’État n’épargnerait aucun effort pour créer une atmosphère de paix et de tranquillité pour les citoyens de l’État.

“Notre décision de verser des indemnités, qui ne relèvent normalement pas de la responsabilité de l’État, puisque la police n’est pas directement sous notre contrôle, est un témoignage supplémentaire de l’engagement de notre administration en faveur de la paix et de l’État de droit.”

Oyetola a cependant déclaré que la liste de ceux qui ont obtenu des dettes judiciaires a été transmise au gouvernement fédéral pour qu’il prenne les mesures nécessaires, conformément à la recommandation du groupe.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.