Les États-Unis sélectionnent 56 Nigérians pour la bourse Mandela Washington 2022

Propos recueillis par Mnena Iyorkegh, Abuja

0 15

La mission américaine au Nigeria a sélectionné 56 lauréats pour la bourse Mandela Washington Fellowship pour 2022.

La mission a également sélectionné 16 anciens boursiers de la cohorte Mandela Washington Fellowship de 2021 pour participer à l’Alumni Enrichment Institute de cette année.

Cette année, 72 jeunes Nigérians qui ont démontré leur capacité à avoir un impact positif dans leur société par le biais de projets et de programmes ont été sélectionnés parmi les nombreux candidats.

La bourse Mandela Washington pour les jeunes leaders africains, qui a été lancée en 2014, est le programme d’échange phare de l’initiative pour les jeunes leaders africains (YALI) parrainée par le gouvernement américain, créée pour renforcer l’engagement des États-Unis à investir dans l’avenir de l’Afrique.

Commentant l’importance de la bourse Mandela Washington, l’ambassadrice des États-Unis au Nigeria, Mary Beth Leonard, a déclaré que “les États-Unis sont déterminés à investir dans la prochaine génération de jeunes leaders nigérians, renforçant ainsi le partenariat solide entre les deux nations. La vision, le courage et la volonté d’innover des Mandela Washington Fellows contribueront à façonner l’avenir du Nigeria pour de nombreuses générations à venir.”

La chargée d’affaires américaine au Nigeria, Kathleen FitzGibbon, s’adressant aux soixante-dix participants nigérians à Abuja, la capitale du Nigeria, a chargé les boursiers de rester de bons ambassadeurs de leur pays pendant leur voyage aux États-Unis pour le programme’ et d’utiliser leur temps aux États-Unis pour apprendre et interagir avec leurs communautés d’accueil.

“Ce que je veux que vous retiriez de ce programme de six semaines, c’est qu’en Amérique, nous pensons que chacun peut faire une différence dans la vie des autres. Tout ce que vous faites va changer la vie de quelqu’un d’autre, nous investissons en vous parce que vous êtes notre premier multiplicateur et quand vous reviendrez, il y aura tant d’opportunités, donc nous espérons aussi que quand vous reviendrez, vous ne ferez pas seulement une différence au niveau national mais aussi au niveau de l’Etat”.

Le conseiller pour les affaires publiques de l’ambassade des États-Unis à Abuja, M. Adnan Siddiqi, a déclaré que la bourse, qui sert d’outil d’interaction sociale, faisait partie de l’approche du gouvernement des États-Unis visant à unir les jeunes du monde entier, et a donc invité les boursiers à utiliser l’opportunité qui leur est offerte de manière positive.

Profitez de cette occasion pour vous faire des amis américains, pour apprendre à connaître un peu notre pays, mais aussi pour raconter aux Américains l’histoire des Nigérians et leur parler de la culture, de la société et de l’économie, car nous avons aussi besoin d’apprendre de vous. Vous n’êtes pas seulement des personnes intelligentes, vous êtes aussi des personnes qui veulent s’engager avec le reste du monde et c’est ce que nous recherchons et c’est ce dont le Nigeria a besoin.

Certains des boursiers, Zainab Bala, journaliste, Obi Collins, spécialiste de l’énergie, et Olaoluwa Balogun, entrepreneur social, ont exprimé leur gratitude au gouvernement des États-Unis pour l’opportunité qui leur a été donnée et ont promis d’utiliser les compétences et l’exposition acquises pour avoir un impact sur la société nigériane.

Chaque année, les missions américaines en Afrique subsaharienne sélectionnent des dirigeants accomplis, qui ont fait leurs preuves en matière de promotion de l’innovation et d’impact positif dans leur pays.

Pendant la bourse, les participants s’engagent dans une formation académique et de leadership approfondie de six semaines dans les meilleures universités américaines à travers trois pistes – affaires et entrepreneuriat, leadership/engagement civique, gestion publique.

Depuis 2014, plus de 5 000 jeunes leaders de tous les pays d’Afrique subsaharienne ont participé au MWF, dont 456 boursiers originaires du Nigeria. Jusqu’à présent, le Nigeria reste le plus grand contributeur de boursiers chaque année.

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.